Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Les récits d'Alcala - partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Les récits d'Alcala - partie 1   Mar 26 Aoû - 23:49



So did I. But in fact, she is, because she's on every page of your imagination. You'll always have her there. Always ▬ J.M. Barrie


Nom : Dragonnelle
Prénom(s) : Alcala
Surnom(s) : Bluerose
Âge : 45
Sexe : Féminin
Métier: Erudite/Historienne
Résidence :Comté, quartier de Pluiravin
Région d'origine : Comté




▬ CARACTERE

Particularité : Cicatrice sur la joue droite
Ses défauts /qualités : Serviable, joviale, enjouée, souriante, bonne vivante, amicale, protectrice, curieuse, réfléchie / Curieuse, impulsive, parfois capricieuse et colérique, fière, parfois orgueilleuse
Comment se comporte-t-il avec ses proches/inconnus ? : Farouche avec les inconnus, dû à son expérience passée mais totalement extravertie avec ses proches et ses ami(e)s
Son rêve le plus cher : Retrouver son père
Ce qu’elle ne dit jamais à personne : Elle est terriblement fière de sa petite taille !
Ses peurs : Son propre côté sombre, être enfermée ou privée de liberté
Son plus grand échec : Avoir été frappée par le mal des Galgals
Ses ambitions : Bouter les forces du mal hors de ce monde qui lui est cher

Gaucher ou droitier ? : Droitière
Ce qu’elle aime dans la vie : Les bonnes pintes ! (Côté Nain de la famille...)
Ce qu’elle prend au petit-déjeuner : Du bacon bien grillé et des oeufs brouillés
Couleur préférée : Bleu
Hobbies : Pêcher les saumons dans les torrents, à la manière des ours / danser / chanter




▬ PHYSIQUE

Yeux : Verts
Cheveux : Courts et auburn
Peau : Blanche avec quelques petites taches de rousseurs toutes mignonnes sur les joues
Taille : 1m06
Poids : Cela n'est pas une chose à demander à une demoiselle !
Musculature : Parfaite !
Allure générale : Toujours parfaite !
Complexes : Parfaite, vous dis-je !
Signes distinctifs : Cicatrice sur la joue droite
Santé : Toujours pas remise de son kidnapping et de son emprisonnement, pas plus que de la disparition de son père ou que son asservissement forcé par l'Angmar...
Style vestimentaire : Le sien
Accessoires fétiches : Une couronne de fleurs et de feuilles fabriquée et offerte par son amie Ylanai de Fondcombe et dont la vie fut prise

© By Halloween sur Never-Utopia



Alcala Dragonelle naquit durant le Troisième Age de ce monde de parents Hobbits du nom de Prymula « Prymm » Dragonelle et Loton Bonnefass et, comme ses parents, faisait partie du Clan des Pâles.
Elle vit le jour dans un charmant Smial situé au 6, Cour des Myrtes du quartier de Pluieravin et eut une petite enfance des plus ordinaires, entourée de parents aimants et attentionnés, ainsi que de nombreux amis.
Elle reçut le nom d’Alcala en hommage à au cala blanc, fleur que sa mère affectionnait tout particulièrement et qui ne fleurissait que de juin à octobre.

En tant que Hobbite digne de ce nom, Alcala avait une grande passion pour la bonne chère et n’hésitait pas à subtiliser le verre de bière de son père afin d’y tremper le bout de ses lèvres et de vite le remettre en place avant que l’un de ses parents ne s’en aperçoive.
La jeune Hobbite était joviale et presque tout le temps de bonne humeur, aimant à rire et à faire des farces. Elle vouait une grande admiration à Gandalf, le Magicien, et à ses feux d’artifices merveilleux. Elle était d’ailleurs toujours prise d’une grande tristesse lorsqu’elle le voyait repartir de la Comté et s’amusait à suivre son chariot à travers les champs jusqu’aux frontières de la Comté, et ce à chacun de ses départs, en le gratifiants de cris de joie et n’oubliant pas de lui faire promettre de revenir.

Alcala avait néanmoins quelques petits défauts, naturellement. Elle savait ce qu’elle voulait et faisait tout pour l’avoir, elle pouvait se montrer capricieuse et bougonne voire même grincheuse sur les bords. Trait de caractère qui lui vint sans doute de son Nain de grand-père, Kvellhal. Elle avait aussi pris la mauvaise habitude, pendant un petit temps, de partir de chez elle sans en avertir ses parents, au grand damn de sa mère qui se faisait souvent un sang d’encre. Mais une petite remontrance lui fit vite changer cette façon de faire.

Sinon Alcala était une Hobbite simple, aimant les histoires des autres contrées et d’un autre temps. Elle aimait par-dessus tout se promener dans les bois pour admirer les papillons et cueillir des fleurs de toutes les couleurs. La sieste faisait partie de ses rituels favoris et elle aimait aller à la pêche avec ses amis. Mais pas la pêche traditionnelle ! Alcala avait réussi à convaincre ses amis d’imiter les manières de faire des ours pour attraper des poissons, ce qu’elle trouvait beaucoup plus amusant. Il n’était pas rare donc de voir la joyeuse petite troupe de 6 amis qu’ils étaient, dans les ruisseaux ou les petits torrents à essayer d’attraper des poissons à la main ou en les jetant sur la rive. Et ils étaient toujours trempés jusqu’aux os après une sortie pêche.

Dans son groupe d’amis proches se trouvaient 3 Hobbites, Lily, Pavonne et Camélia, ainsi que 2 Hobbits, Tobold et Hobson.
Pavonne était sa meilleure amie et c’est avec elle qu’elle passait le plus clair de son temps.

Mais, malheureusement, cette petite vie tranquille de Hobbit de la Comté n’allait pas durer éternellement et un grand malheur s’abattit sur Alcala.

Un après-midi d’été, alors qu’elle avait 7 ans, comme à son habitude, Alcala fut enlevée par une bande de brigands alors qu’elle se baladait dans les champs de la Comté, comme à son habitude et comme le faisait sa mère avant elle.

Elle fut emmenée dans une cache souterraine située sous les Collines du Vent, au sud-ouest de Fornost et y vécut 12 années de servitude à la solde du chef des brigands. Elle y rencontra une autre Hobbite, Bella Résine des Pieds Velus, qui avait aussi été enlevée quelques années auparavant. Elle se lièrent d’amitié bien qu’il leur fut interdit de parler entre elles. A l’aube de sa sixième année d’emprisonnement, Bella fut emmenée hors de leur cellule et, après avoir entendu des cris horribles, Alcala ne revit jamais plus son amie.

Ces années restent, aujourd’hui encore, floues dans sa mémoire mais les séquelles psychiques restent gravées en elle. Aussi, depuis, supporte-t-elle mal l'enfermement et ces années serviles lui forgèrent une personnalité recluse et solitaire.

Mais, un jour, profitant de l’inattention du chef et des gardes elle réussit à s’enfuir. Malheureusement, désorientée et aveuglée par la lumière du jour qu’elle n’avait plus vue depuis de nombreuses années, elle prit la fuite en direction de l’Est et se perdit dans les bois de la Trouée des Trolls. Elle ne sut jamais si elle fut poursuivie par ses ravisseurs ou non, mais elle n’en vit pas trace derrière elle.
Au bord de l’inanition, déshydratée et grelotante de froid, elle fut trouvée par une Elfe du nom d’Ylanai qui la conduisit à Fondcombe où elle reçut les soins du Seigneur Elrond. Robuste, elle se rétablit assez vite, mais sa mémoire restait parsemée de vides impossible à combler et, du peu qu’elle se souvenait, elle ne désirait jamais parler.

Elle fut prise en charge par les Elfes qui parfairent son éducation et lui apprirent, notamment, le maniement de l’arc, de la harpe, ainsi que le langage des oiseaux et des bêtes. Elle passait beaucoup de temps avec Ylanai. C’était une grande chasseresse et elle l’emmena souvent avec elle dans les bois et lui apprit les rudiments de la chasse. Aussi apprit-elle à suivre une piste, à reconnaître les animaux et les oiseaux à leurs cris, à soigner n’importe quel poison et à devenir invisible dans n’importe quel paysage. Une grande amitié les lia.

C’est lors de son séjour chez Maître Elrond que lui vint la passion des textes anciens et les vieux parchemins et elle apprit du sage la patience, la compassion et les bienfaits de la méditation. Elle y trouva son épanouissement et les Elfes réussirent à briser la carapace qu'elle s'était forgée et à l'ouvrir au monde. Cependant, bien qu'elle soit heureuse et comblée, son esprit demeurât solitaire et il n'était pas rare de trouver la jeune Hobbite seule à se balader dans les bois ou à se reposer en haut des arbres.

Malgré tout, il lui restait quelques réminiscences de son enfance : elle continuait à se promener dans les bois pour observer les papillons et ramasser des fleurs de toutes les couleurs.

Après 6 années, bien qu’elle se soit attachée à la douce et paisible Vallée d’Imladris, le désir de la route lui prit et une envie de partir s’insinua dans son esprit et grandit de plus en plus. Alors, un beau jour de printemps elle rassembla ses biens les plus chers, prit la route et quitta la Vallée de Fondcombe pour se diriger vers l’ouest et revenir à sa terre natale. Ylanai insista pour l’accompagner sur la route de retour vers la Comté, du moins pendant un temps, car l’elfe devait se rendre à Bree avant de se diriger vers  Esteldin, dans les Hauts du Nord. Les amies se séparèrent après avoir partager une dernière pinte au Poney Fringant et se jurèrent de garder contact.

A son retour en Comté elle fut accueillie comme une princesse, car elle était depuis longtemps considérée comme morte par beaucoup. Les retrouvailles avec ses amis furent pleines de joies et de larmes de bonheur. Mais la joie fut de courte durée car, retournant à la maison de son enfance, elle ne trouva personne. Le 6, Cour des Myrtes du quartier de Pluieravin était désert et personne ne l’y attendait. Ce fut pavonne, sa meilleure amie qui lui apprit la triste vérité.
Son père était parti à sa recherche après sa disparition et n’était jamais revenu. Quand à sa mère, pensant avoir perdu son mari et sa fille de la main des forces du mal et après plusieurs années de tristesse, elle décida de se faire justice elle-même et quitta la Comté de son plein gré dans le but de donner la chasse à toutes les créatures ténébreuses et de retrouver sa famille quoi qu’il lui en coûte. Elle gardait espoir car disparu ne signifie pas mort !

Alcala se mit alors en tête de retrouver sa mère et de se joindre à elle dans ses aventures et sa recherche de son père. Elle quitta donc, un an plus tard, à nouveau, les vertes collines de la Comté, de sa propre initiative cette fois et se mit en quête du monde et de sa mère, après avoir toutefois nettoyé et remis de l’ordre dans la maison familiale.

La jeune Hobbite erra 3 années durant en Eriador, s’attardant dans les bois et les forêts du monde et s’attribua à elle-même le nom de "Bluerose".
Elle passa non loin du lieu de sa captivité et fut contente de voir que le repaire des brigands avait été déserté et détruit.

Elle sillonna tous les recoins du monde et, au terme de sa 3ème année d’errance, Alcala se dirigea vers le nord et arriva aux abords du Lac Nenuial, mieux connu sous le nom de Lac Evendim, dans la région du même nom.  Elle passa 5 autres années dans cette région.
Elle établit son repaire à l’extrême nord, sur les falaises qui bordent le lac, près de sa source qu’elle s’efforçait de protéger. Depuis le haut des falaises elle avait une vue imprenable sur l’étendue d’eau et aimait à s’asseoir sur le pic le plus haut pour contempler la lune et ses reflets dansant sur l’eau.

Elle se lia d’amitié avec les résidents de l’île de Tinnudir, apparaissant de temps à autre et disparaissant sans laisser de trace. Si bien qu’il finit par se dire qu’elle était en réalité un esprit de la forêt ou de l’eau envoyée pour veiller sur le lac et les habitants de la région. Son arc et ses robes elfiques scintillantes y furent sans doute pour beaucoup.
Son passe-temps favoris durant ces années fut la chasse aux pilleurs de tombes et c’est un art dans lequel elle excellait, alliant la robustesse des Nains, la force des Hommes, la sagesse des Elfes et la discrétion des Hobbits.

Alcala fit la rencontre d’un jeune Hobbit du nom de Tod, expert dans les herbes médicinales et leur utilisation et, les jours passant, une histoire romantique naquit entre les deux Hobbits. Mais cette romance fut de courte durée lorsqu’Alcala se réveilla un matin dans son campement au sommet des falaises nord, seule et tous ses effets manquant. La colère s’empara d’elle et, faisant usage de l’enseignement des Elfes et, particulièrement de son amie Ylanai, elle se lança à la poursuite du ravisseur. Il n’était parti que depuis peu et elle ne tarda pas à lui mettre la main dessus. Elle le suivit alors sur une longue distance, attendant qu’il s’arrête pour se sustenter. Lorsque ce fut le cas, au croisement des routes à Parth Aduial, elle se faufila près de son campement, reprit son arc, son carquois et ses flèches et se dévoila ouvertement à lui. Tod tenta de s’enfuir mais Alcala ne lui en laissa pas le temps. Elle décocha une flèche et le jeune Tod, transpercé de toute part fut cloué sur la structure de pierre du Canadiath. Et elle s’en retourna après avoir récupéré tous ses effets.

Par la suite, elle entreprit bon nombre d’expéditions pour découvrir la région qui s’étendait autour du lac et, lors d’une de ses expéditions à l’Ouest du lac, elle découvrit la demeure de la Dame Bleue avec qui elle passa quelque temps.
Gwindeth accueillie la jeune Hobbite durant l’hiver, ne voulant pas la laisser coucher à la belle étoile et aux côtés de la Dame Bleue, Alcala apprit maintes choses et maints secrets du monde.
De son séjour avec Gwindeth lui vint sa passion pour les lieux merveilleux et mystiques. Quelle ne fut pas sa joie lorsqu’elle découvrit la Demeure du Chasseur en Enedwaith, ou encore la Clairière Blanche dans le Pays de Dun, pour n’en citer que quelques uns.

Cependant, une fois le printemps revenu, la Dame Bleue lui indiqua qu’elle n’avait que trop tardée et qu’elle devait vite se remettre sur la route car son aide était attendue dans maints lieux, proches ou lointains.

Alcala se remit alors sur la route, passant par le croisement des routes. Elle vit alors que le corps de Tod était toujours embroché sur la pierre, mais les loups n’en avaient pas laissé grand-chose. Un avis de recherche au nom de Tod avait été placé à côté de son cadavre. Ses remords s’envolèrent alors, se disant qu’elle avait mis fin aux agissements d’un criminel recherché. Elle emprunta la route qui part vers l’Est, vers les Hauts du Nord qu’elle traversa d’Ouest en Est, puis monta vers le Nord pour arriver dans les contrées sombres, désolées et froides de l’Angmar, 2 ans plus tard.

Lors de son périple, elle rencontra un descendant des galphoniens, un ordre de Maîtres du Savoir et il lui offrit son aide, ainsi que celle de sa confrérie. Après un premier temps de méfiance dû à ses aventures passées, Alcala décida de se joindre à cette confrérie. Et de fait, de bouche à oreille, elle finit par apprendre que sa mère avait, elle-aussi, rejoint cette même confrérie et que s’y trouvait aussi son Nain de grand-père, Kvellhal. L'espoir de revoir sa chère mère lui empli la tête d'une joie sans commune mesure. Elle s'empressa alors de se mettre en route vers la Maison de Confrérie des Pilleurs de l'Ombre afin de recueillir de plus amples informations.
Mais après plusieurs jours de chevauchée à pleine vitesse, dans sa joie démesurée, Alcala prit une fausse route qui la mena tout droit dans une vallée infestée de dragons cracheurs de feu, aux écailles rouges, aux ailes dorées et aux regards noirs ! Une fois la surprise passée, la jeune Hobbite réussit à se ressaisir quelque peu et put abattre 5 de ces immondes créatures. mais la fatigue commençait à la gagnée et, peu à peu, elle perdit l'avantage face aux dragons qui ne cessaient d'arriver en masse et qui l'acculaient toujours plus.
Ses forces l'abandonnaient, la corde de son arc lui semblait de plus en plus difficile à tirer et elle ne pouvait espérer trouver refuge dans cette vallée déserte, pas plus qu'elle ne pouvait se rendre invisible, devant sans cesse soutenir les assauts des dragons. Mais elle put enfin voir la lumière au bout d'un tunnel qui commençait à se refermer sur elle lorsqu'elle aperçu une silhouette sombre se précipiter vers le dragon qui l'avait piégée contre un énorme rocher. Cette silhouette n'était pas beaucoup plus grande qu'elle et elle fut ravie que cette aide arrive précisément au moment où elle était sur le point de s'effondrer. La silhouette, toujours cachée par les ombres funestes d'Angmar, harcelait le dragon avec tellement de force et d'ardeur que les autres drakes prirent peur. Rassemblant les dernières bribes de courage et de force qu'il lui restait, Alcala décocha encore quelques flèches qui atteignirent des points sensibles de la bête féroce et, finalement, Alcala et la silhouette, ensemble, vinrent à bout du puissant dragon !
La jeune Hobbite était faible et sans l'intervention de cette aide plus que bienvenue, elle aurait certainement rejoint les ombres et elle voulut donc remercier chaleureusement la silhouette qui, ne pouvait être autre qu'un ou une Hobbit(e), de par sa taille. Mais, sans savoir réellement pourquoi, elle ne put pas bouger. Alcala avait été envahie par un sentiment étrange qui la paralysait dans l'ombre et elle resta donc immobile. Jusqu'à ce que la silhouette se mette à marcher vers elle et, à sa grande surprise, prononça son nom. Quelle ne fut pas sa joie de constater que la personne qui était venue à son aide n'était autre que sa mère !

Bien que timides et réservées au début, les retrouvailles furent belles et toute en émotion.

C’est donc, après de nombreuses années, de nombreuses aventures et âgée de 36 ans que la mère et la fille se retrouvèrent.
Alcala raconta son épouvantable aventure à sa mère, ainsi que ces années d’errance et de joie parmis les Elfes. De son côté, sa mère lui narra ce qui s’était passé après sa disparition et, surtout la disparition de Loton, son père et de Eilya, la cousine de sa mère qui décida un beau jour de tout quitter et de partir vivre son aventure, à l’instar de Bilbon Sacquet.

Suites à ces retrouvailles complètement inimaginables, mère et fille se jurèrent de ne plus jamais se séparer, de veiller l'une sur l'autre et de continuer la quête dans laquelle Prymm s'était lancée. Retrouver Loton et Eilya restait leur priorité.

Peu après, Alcala s’offrit un mignon petit Smial dans le quartier de son enfance, Pluieravin, dans la Rue Plaisante, près de la demeure de sa mère.

Puis vint le jour où Prymm voulut suivre un autre chemin et se sépara des alliés de sa confrérie. Plus tard, Arenna Diren, gardienne de la Forêt, proposa à Prymm d’intégrer les rangs d'une compagnie tout à fait particulière. Une compagnie de pilleurs, ils se nommaient eux-même "Les Pilleurs de l'Ombre" avec à leur tête la mystérieuse Anamaria.
Plus tard encore, Alcala suivit les pas de sa mère et finit par se séparer de sa confrérie, non sans un pincement au cœur et finit, après quelques jours solitaires, par rejoindre sa mère pour grossir les rangs des Pilleurs de l’Ombre.

Dorénavant, elles foulent ensemble les étendues sauvages du monde avec la complicité de nombreux pilleurs et pilleuses.

Mais leur quête familiale reste toujours dans leur esprit et, au gré de leurs missions, elles récoltent des informations et tentent de trouver des réponses dans les régions hostiles que compte la Terre du Milieu.

Elles parcoururent de nombreuses régions du monde, des froides Montagnes Bleues aux confins de la sombre Forêt Noire. Et, bien qu’elles soient de temps à autre séparées, recevant des missions diverses et variées les envoyant à des coins opposés du monde, elles ne perdirent plus jamais contact et sèment, la terreur au sein des rangs ennemis des peuples libres !


http://i39.servimg.com/u/f39/18/98/22/52/alcala10.jpg


Dernière édition par Alcala le Ven 27 Fév - 15:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Mer 27 Aoû - 8:45

Wahou !!! Je vais retaper ma bio pour la mettre en accord avec la tienne , ya de quoi faire en plus Smile
Très beau texte en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Démon/Démone de l'Obscurité
Messages : 2564
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Mer 27 Aoû - 11:05

Jolie bio en effet ^^ !

_________________


"Tuer avant d'être tué"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Terreur des ténèbres
Messages : 2280
MessageSujet: bio   Mer 27 Aoû - 11:35

Très bien écrite en tout cas ! Jolie bio Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Mer 27 Aoû - 12:19

Merchi Embarassed Smile

Sorry Prymm si ça chamboule la tienne… ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Ven 29 Aoû - 18:11

Et voici miss Alcala Dragonelle, dit "Bluerose" Very Happy

http://i39.servimg.com/u/f39/18/98/22/52/alcala10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Ven 29 Aoû - 18:42

Elle est mimi Smile !!!
Mais va falloir que maman revoit ta garde robe parce que dis donc, c'est pas folichon tout ça lol
(on voit qu'il y a un garçon là dessous :p)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Démon/Démone de l'Obscurité
Messages : 2564
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Ven 29 Aoû - 20:38

Oui, elle est jolie Alcala ! Very Happy Très jolie

_________________


"Tuer avant d'être tué"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Sam 30 Aoû - 7:57

Eh bien moi j'aime beaucoup beaucoup ma tenuen chère mère ! Very Happy Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Sam 30 Aoû - 18:46

Bon d'accord Smile si ça te plait c'est le principal :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Dim 31 Aoû - 20:24

Ola, j'ai retapé ma bio ! Razz
J'ai directement modifié le premier texte que j'avais écrit, ci-dessus.
Il est beaucoup plus long… donc pour les courageux ou courageuses, bonne lecture… :-P



Bio parallèle ===> Prymula Dragonelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Dim 31 Aoû - 21:53

ah oui c'est beaucoup plus long en effet Smile
Je vais également te demander des droits d'auteurs ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Dim 31 Aoû - 23:40

Haha oui ^^
C'est vrai que j'ai calqué quelques phrases pour être en fusion avec la tienne :-)
Si tu veux que je change, dis-le moi et je changerai :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Lun 1 Sep - 1:34

non non pas besoin, t'inquiètes pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pickpocket
Messages : 71
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Mar 30 Sep - 18:37

Tu t'es déchiré, c'est une excellente idée vos bio croisées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 1   Ven 27 Fév - 16:00

Fiche d'identité : CHECK ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Terreur des ténèbres
Messages : 2280
MessageSujet: recit   Ven 27 Fév - 17:10

alcala a écrit:
Avoir été frappée par le mal des Galgals
ahaha qu'est que j'ai rit ! c'est vrai que ça fait froid dans le dos là bas Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les récits d'Alcala - partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: BACKGROUND DES PERSONNAGES
-
Sauter vers: