Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Les récits d'Alcala - partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Les récits d'Alcala - partie 2   Dim 21 Déc - 16:42

Les récits d'Alcala - partie 2


Les jours, les semaines, les mois passent et la jeune Alcala n'a de cesse de parcourir la Terre du Milieu pour en chasser le mal et les sombres créatures qui y rodent.
Des ténébreuses profondeurs de Goblinville à la majestueuse cité portuaire de Pelargir, en passant par les vastes plaines du Rohan et la pénombre mystérieuse de Fangorn, d'Ouest en Est et d'Est en Ouest.  
Accompagnée de sa mère, de son grand-père et de ses ami(e)s et allié(e)s de la Confrérie des Pilleurs de l'Ombre, Alcala sillonne les confins du monde et mène la vie dure aux créatures maléfiques qui y ont élues domicile, venant à bout de dragons infernaux, de tortues géantes ou encore de tigres à longues dents.

La jeune Hobbite avait repris une vie sociale active et s'était à nouveau ouverte aux autres, abandonnant peu à peu cette carapace qui s'était formée autour d'elle.

Mais un soir qu'elle était tranquillement installée dans son modeste smial, de retour dans la belle Comté pour un petit temps, Alcala reçut la visite d'un Elfe venu du lointain Royaume de Caras Galadhron. Elle apprit avec joie qu'il s'agissait là du frère d'Ylanai, nommé Lorminam. Car, bien qu'elle ait rencontrée Ylanai à Fondcombe, l'Elfe était en réalité native de la Forêt d'Or et avait migré très jeune vers la demeure du Seigneur Elrond. Malheureusement, Lorminam n'apportait pas de bonnes nouvelles : il avait fait le long chemin de la Lothlorien jusqu'à la Comté pour apprendre à Alcala la mort de son amie. Les nouvelles étaient floues et quelque peu vagues mais il semblait qu'Ylanai avait été vaincue lors d'une embuscade organisée par des Orcs alors qu'elle était en mission de repérage avec un groupe de rôdeurs d'Esteldin. Alcala n'en sut pas plus et Lorminam repartit vers les lointaines contrées d'où il vint.

Cette nouvelle l'attrista profondément mais Alcala décida de ne pas se laisser submerger par le chagrin, préférant se souvenir de son amie disparue et honorer sa mémoire plutôt que de la pleurer.

Voulant s'éloigner quelque peu des combats et prendre un peu de repos, Alcala prit ensuite le chemin de Fondcombe et retrouva avec plaisir les amis qu'elle y avait laissée. Elle alla se recueillir sur la sépulture d'Ylanai et y planta une fleur blanche dont elle avait oublié le nom, provenant du Rohan, cadeau du Roi Théoden. Et, après presque 4 semaines passées dans la merveilleuse vallée d'Imladris, la jeune Hobbite prit le chemin de la Comté, souhaitant retrouver son petit lit douillet et son âtre chérie. Elle voulait consacrer un peu de son temps à son jardin, qu'elle avait quelque peu négligé durant les dernières années écoulées et elle finit même par ouvrir une petite boutique de teintures pour vêtements au centre de Hobbitbourg. Ce fut un beau succès qui fit son petit bout de chemin car on lui proposa un emplacement au marché de Lalia. Alcala engagea une Hobbite résidente de Bree pour tenir cet emplacement et elle renouvelait son stock régulièrement.


Et un jour, après trois années en retrait des aventures et des champs de batailles et des missions périlleuses, Alcala reçut un message portant le symbole de la Confrérie des Pilleurs de l'Ombre. Son aide était demandée pour mener à bien une mission en Evendim. Le Tombeau d'Elendil était envahi par des brigands et des pilleurs de tombe, le "plat de chasse" favori de la chasseresse Alcala et il fallait les en déloger. De plus, Gwindeth, la Dame Bleue du lac Nenuial, souhaitait mettre la main sur un joyaux enfoui dans les profondeurs du Tombeau pour qu'il soit remis au Seigneur Aragorn.
Après une courte réflexion, Alcala se précipita vers son poney et partit vers la maison de confrérie, dans les Montagnes Bleues, pour répondre présente à l'appel qui lui fut adressé.
Wilbarth avait été désigné comme chef de mission et Alcala et Earvellas avaient été choisis pour le seconder. Les trois compagnons se mirent en route sans tarder et arrivèrent en Evendim un peu moins d'une semaine plus tard, galopant à toute vitesse. Ils se rendirent en premier lieu sur l'îlot de Tinnudir où Alcala put retrouver de vieilles connaissances et ils furent chaleureusement accueillis par Calenglad qui les mena jusqu'à l'entrée du Tombeau.

Leurs objectifs bien en tête, les compagnons passèrent les lourdes portes du Tombeau de l'ancien Roi qui se refermèrent derrière eux dans un sinistre grincement. Les premiers mètres furent effectués dans une lourde obscurité, il faisait chaud à l'intérieur et l'air était humide. marchant en silence dans le noir, Alcala se prit à se demander si elle avait bien envoyer le dernier stock en date pour l’étale de teintures à Bree. Mais ses pensées lui furent arrachées car des voix résonnèrent alors à leurs oreilles, lointaines d'abord, puis de plus en plus proches. Très vite, ils aperçurent de la lumière, émergeant de l'obscurité et qui se rapprochait de plus en plus.
Les trois compagnons firent irruption dans une pièce ronde, spacieuse et éclairée à l'aide de torches d'où partaient, à droite et à gauche, deux grands escaliers menant à des niveaux supérieurs, tandis que dans le fond se trouvait le début d'un couloir descendant. Calenglad les avaient prévenus : le Tombeau est un vrai dédale et, malheureusement, il n'était pas apte à leur indiquer la moindre direction à prendre.

Wilbarth, Earvellas et Alcala se consultèrent rapidement et prirent la décision d'emprunter le couloir du fond mais pour cela, il leur faudrait d'abord en éliminer les deux gardes. Misant sur la discrétion, Alcala prit sur elle de décocher une flèche et atteignit le premier garde en plein coeur. Et au moment même où elle était prête à envoyer une seconde flèche, 6 autres gardes se dirigeaient droit sur les compagnons. Deux provenaient du haut des marches de chaque escalier et les quatre autres étaient dissimulés par la base de ces mêmes escaliers, ce qui explique pourquoi ils ne les virent pas au premier regard. Malgré cet assaut soudain, Alcala décocha sa seconde flèche et abattit le deuxième garde du couloir. Après quoi elle se chargea des deux gardes venus du haut des escaliers pendant que Wilbarth s'occupaient des gardes venus de la droite et Earvellas de ceux venus de la gauche. Ils vinrent à bout des gardes assez facilement et rapidement mais le bruit du combat et les cris des gardes s'étaient répercutés dans les nombreux couloirs et les nombreuses salles du Tombeau. Aussi, la présence d'intrus était forcément venus aux oreilles des autres pilleurs de tombes et brigands en tous genres.
Les trois compagnons se remirent alors en route et empruntèrent le couloir descendant. S'en suivit une longue exploration des sombres salles du Tombeau d'Elendil et, effectivement, l'édifice était littéralement envahi d'ennemis ! Certains de ces brigands étaient accompagnés de loups féroces. Presque deux heures passèrent avant qu'ils ne trouvent le bon chemin, s'étant égarés à plusieurs reprises, ayant dû faire demi-tour plus d'une fois dans le dédale de couloirs... Les ennemis ne cessaient d'affluer vers eux, de tous côtés et de toutes parts. Mais Wilbarth, Earvellas et Alcala se défendaient vaillamment et pas un brigand ne put leur résister !

Ils finirent par arriver dans une grande salle cubique, soutenue par 4 colonnes. Son centre était inondé et sur le côté droit se trouvait un escalier aux dimensions considérables et qui montait si haut qu'il était impossible de voir ce qui se trouvait par-delà. Après avoir "nettoyé" cette immense salle, les trois compagnons se mirent à grimper les marches, à pas de feutrés. Ce fut un réel exercice pour la jeune Hobbite qui dût faire de plus grandes enjambées que ces deux compagnons et parfois même s'aider de ses mains pour passer d'une marche à l'autre.
Une fois arrivés au sommet, ils se retrouvèrent nez à nez avec le chef des brigands. Ou plutôt la chef, car il s'agissait là d'une femme. De haute stature, la peau cuivrée et les cheveux noirs descendant jusqu'à ses omoplates, elle ne semblait pas surprise de les voir et arborait un sourire narquois au coin des lèvres. Alcala ne retint pas le nom de la chef des brigands, se demandant plutôt qui, d'elle ou de ses compagnons, la tuerait le plus vite. Néanmoins, la chef accepta de parler avec eux et tenta de négocier leur recrutement parmi ses troupes. Car elle avait pu un peu observer le parcours des compagnons et elle ne pouvait que désirer de tels éléments au sein sa garde personnelle. Ils refusèrent bien entendu et elle envoya alors ses troupes sur eux, leur promettant qu'ils ne quitteraient pas ce Tombeau vivants ! Mais sa garde fut décimée et elle-même ne résista pas longtemps à l'assaut de Wilbarth, Earvellas et Alcala. Et ce fut Wilbarth et Earvellas, ensemble, qui infligèrent le coup de grâce à la chef des brigands.

Gwindeth apparut alors auprès d'eux pour leur indiquer un chemin qui ne se voyait à présent plus car il était dissimulé par une cascade. Elle les félicita pour avoir débarrasser le Tombeau de ses envahisseurs et leur expliqua que le joyau qu'ils devaient trouver était au bout du chemin derrière la cascade. Mais elle les averti qu'un mal ancien et dangereux demeurait dans les profondeurs. Heureusement ce mal est endormi depuis très longtemps et elle leur dit qu'il ne fallait surtout pas le réveiller ! Après quoi elle disparut et les compagnons se lancèrent derrière la cascade. Ils ne firent même pas 100 mètres qu'ils tombèrent dans une profonde cavité et s'étalèrent de tout leur long sur un sol rocailleux envahi par de la mousse verdâtre. L'humidité était à son comble et la température avait baissé de plusieurs degrés.
Aucun répit ne leur fut accordé, leur chute attira à eux trois Kergrims affamés, eux aussi partiellement recouverts de mousse et bavant une salive jaunâtre et fumante. Ils ne firent pas long feu et un sang noir suinta de leur corps immonde. Ils durent en affronter d'avantage avant de pouvoir arriver sur un promontoire qui ouvrait sur une immense caverne. Des cascades d'eau claire et scintillante coulaient dans un bassin qui entourait une sorte de petit îlot qu'un léger tapis d'herbe verte recouvrait. En contrebas, sur le sol de l'îlot, était couché un Kergrim, plus grand et plus affreux que les autres. Mais il n'avait l'air de rien à côté de l'ignoble créature qui dormait près de l'eau. Une tortue géante, au bec tranchant et à la carapace tortueuse. Et entre les deux, se trouvaient une pierre précieuse, brillant de mille feux d'une lumière blanche.

Les compagnons s'approchèrent discrètement, souhaitant subtiliser le joyau sans réveiller les deux gardiens. Mais le Kergrim se réveilla instantanément et se jeta sur les compagnons, ils en vinrent facilement à bout, mais dans le dernier élan de vie qui lui restait avant de mourir, le grand Kergrim se rua vers la tortue géante et la réveilla d'un grand coup sur le crâne.

La bête se redressa et dominait les trois compagnons téméraires de près de 5 mètres de haut. Son bec crochu s'ouvrit et un cri rauque, glaçant sortit du fond de sa gorge. Elle battait le sol de ses pattes aux griffes acérées et se rua vers Wilbarth, sans prendre la peine de s'occuper des deux autres qui, eux, s'empressèrent de harceler le monstre de coups. A intervalles réguliers, la tortue poussait des cris puissants pour attirer à elle sa descendance qui sortaient de derrière des lierres pendants ou venaient du fond des eaux. Elles ne faisaient certainement pas le poids face aux compagnons. La tortue géante, en revanche, se débattit corps et âmes pour défendre sa vie, mais après de longues minutes de combats, elle finit par succomber sous les coups puissants de Wilbarth, Earvellas et Alcala. Ils purent alors s'emparer du joyau, but de leur mission et Gwindeth reparut une fois de plus.
Ils furent pleinement remerciés et une dernière tâche leur fut confiés : aller porter le joyau au Seigneur Aragorn. Alcala se porta volontaire pour se charger de la dernière partie de la mission, ne sachant refuser un voyage en terre des Elfes. Wilbarth et Earvellas s'en retournèrent chacun à leurs occupations respectives et Alcala put terminer la mission qui leur fut confiée. Elle resta là après le départ de la Compagnie des Neufs Marcheurs.

Vint ensuite le temps de l'épique bataille du Gouffre de Helm, à laquelle la jeune Hobbite participa avec sa mère au côtés d'Aragorn, Gimli, Legolas, Eomer, Théoden et, bien sûr, Gandalf Le Blanc. Bataille qui se solda par une victoire des Peuples Libres et l'écrasante défaite du traître, Saruman le déchu.

Après cela, elle reprit presque instantanément le chemin de retour vers la Comté et ses verts pâturages. La jeune Hobbit resta tranquille alors que l'été et l’automne passaient, s'occupant de son jardin et de son smial, le décorant de trophées et de reliques venant de différentes régions du monde.
Et c'est en rentrant qu'elle constata que, non, le dernier stock de teinture n'avait pas été envoyé à Bree. Elle fit elle-même l'aller-retour afin d'apporter la commande au marché et resta chez elle jusqu'à la venue de l'hiver.

Et le festival de Yule vint avec l'hiver, apportant son lot d'activités diverses et variées et tout un tas de récompenses à gagner. Alcala se rendit à Hibernaville, dans la région de Rivegel afin de participer à cet événement qu'elle appréciait particulièrement. Et là, un nouvel événement significatif se produisit dans la vie de la jeune Hobbite. Un événement qu'elle ne pensait pas voir venir un jour...


...Suite au prochain épisode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 2   Dim 21 Déc - 23:43

Je reconnais bien là ma brave Alcala. Ton père serait fier de toi Very Happy
Ta grande cousine Lalia ne m'avait dit qu' elle te laissait vendre tes teintures au marché. Quelle chipie !! Certainement parce qu elle me l'a refusé, et qu'elle craint ma colère !!! Je vais aller lui en touché 2 mots à celle-ci. Non mais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
cambrioleur/euse débutant/e
Messages : 157
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 2   Dim 28 Déc - 0:59

Riddor approuve cette chronique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les récits d'Alcala - partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: BACKGROUND DES PERSONNAGES
-
Sauter vers: