Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Les récits d'Alcala - partie 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Les récits d'Alcala - partie 6   Lun 26 Jan - 1:40

La compagnie traversa les pics rocheux, les crevasses, les falaises et les artères à toute vitesse, leurs armes à portée de mains, prêts à dégainer et à mettre un terme à la vie de toute araignée ignoble ou de ouargue abominable qui pourraient leur barrer la route.
Mais ils furent surpris, après une bonne heure de marche, de constater qu’aucun ennemi ne rôdait dans les parages et que rien ni personne ne leur offrait de résistance. Chacun trouvait cela étrange dans son fort intérieur mais aucun ne dit rien, ils continuèrent simplement leur marche à pas feutrés mais rapides à travers les roches noires.

Ils montèrent et grimpèrent toujours plus avant et gravirent rapidement les douces pentes qui menaient à la Forteresse de Carn Dum et arrivèrent bientôt en vue de la Porte des Ombres. Là, la compagnie fut effarée de voir ce qui les attendaient et le spectacle qui s’offrait à eux : des légions d’ennemis se trouvaient rassemblées entre la Porte et la Forteresse. Araignes, Ouargues, Orcs, Morrovals, Chauve-Souris, Trolls, Uruk-hai et Angmarims. Comme si tout l’Angmar s’était rassemblé là pour une raison inconnue.
Par chance, ils avaient pu se dissimuler à temps des yeux ennemis et restèrent tapis dans l’ombre un petit moment afin de réfléchir à une stratégie à adopter. Mais le nombre d’adversaire était bien trop nombreux que pour pouvoir mettre au point une stratégie efficace et ce passage, seul menant à la Forteresse, ne permettait pas de passer en toute discrétion, sans se faire repérer. La compagnie était donc devant une impasse et ne savait pas quoi faire.

C’est alors que, non loin de là, par-delà la Porte, Riddor vit une petite silhouette, dissimulée par des ombres grandissantes, qui semblait se déplacer furtivement dans différentes directions. La silhouette semblait perdue et à la recherche d’un éventuel abri ou se cacher. Il en fit part aux autres qui se mirent à observer la découverte de Riddor. Aucun doute ne fut possible, il s’agissait bien là d’Alcala. Même dissimulée par les ombres les plus profondes, Prymm reconnaitrait la silhouette et la démarche de sa fille ! Voyant sa fille dans la détresse, son instinct maternel surgit et elle s’élança à la conquête de la Porte dans un grand cri guerrier !
Elle fut rapidement suivie par ses compagnons qui se joignirent à sa charge et à son cri et un furieux combat s’engagea. Des flèches plurent de partout, les épées s’entrechoquèrent en tous sens tandis que des éclairs et des langues de feu s’échappaient des bâtons ensorcelés des mages. Charbon et son compère corbeau se joignirent eux aussi à l’assaut désespéré des 7 compagnons face aux légions de l’Angmar qui comportaient des centaines d’ennemis !

Le noble Arwood fut pris dans un duel acharné avec un Cargûl. Celui-ci lâchait de longs cris stridents à l’intention d’Arwood qui n’en fut pas impressionné et qui ne cessait de lapider le spectre de puissants coups de lames.
L’impitoyable Arenna décochaient ses flèches à toutes vitesse sur tout ce qu’elle voyait bouger. Elle avait pris soin de tremper l’embout de ses flèches dans de l’huile inflammable et chacune de ses victimes se faisait engloutir par de voluptueuses flammes rouges. Elle était dos à dos avec la vaillante Eleakitanna qui, elle, avait trempé ses flèches dans de l’huile lumineuse. Chacune de ses victimes se voyait frapper d’un intense flamboiement d’une lumière pure et incandescente.
Le courageux Riddor tentait sans relâche d’attirer un maximum d’ennemis à lui et se perdait en cascades et acrobaties diverses, utilisant chaque objet, chaque coin et recoin de bâtiments à sa portée, pour échapper à ses adversaire et les mitrailler de ses flèches mortelles à têtes chercheuses. Il fut encerclé par quatre prêtresses Angmarims qui invoquèrent sans arrêt des apparitions malsaines qu’elles lui envoyaient à sa suite. Mais il en fallait plus pour vaincre Riddor ! Il vint à bout de tous les charmes mystiques des prêtresses et de leurs apparitions et ôta la vie de chacun des prêtresses, passant de l’une à l’autre à renfort de roulades au sol. Et le tout sans même une égratignure.
De leur côté, les mages Deorolm et Lorminam oeuvraient de concert et usaient de leur robustes bâtons pour harceler les troupes ennemies de sorts de feu et de lumières ou en faisant trembler la terre sous leurs pieds. Aucun ennemi ne parvenait à les approcher à moins de 10 mètres, tous mouraient bien avant cela, parfois dans d’atroces souffrances.
Prymm, quant à elle, n’avait de cesse de courir dans tous les sens en hurlant des cris de guerre à tout va et sa colère et sa rage s’intensifièrent à un tel point que ses cris en vinrent à étourdir plus d’un ennemis. Elle n’hésitait pas à utiliser sa petite taille afin de se faufiler entre les jambes de ses opposants et les transperçait de toutes parts à l’aide ses dagues. Plus d’une fois elle tenta d’appeler sa fille mais Alcala n’était plus visible depuis le début de l’assaut.

Le combat semblait désespéré et commençait à tourner en défaveur de la petite compagnie qui se battait à un contre cent. C’est alors que Lorminam eut une idée et il s’adresse à ses compères directement dans leurs esprits pour leur expliquer l’idée qu’il venait d’avoir. Ils furent surpris de prime abord d’entendre sa voix dans leurs esprits mais l’effet de surprise passa rapidement. Et ils mirent son plan a exécution : tous ensemble, ils effectuèrent un mouvement de recul et de repli, passèrent la Porte des Ombres dans l’autre sens et s’arrêtèrent à une dizaine de mètres plus loin. Les deux mages furent les premiers arrivés et se plongèrent immédiatement dans une profonde concentration. Leurs amis arrivèrent ensuite, tous les ennemis à leur poursuite. Ils les voyaient foncer droit sur eux et plus la distance qui les séparaient s’amenuisait, plus ils pressèrent les mages de se dépêcher. Aucune réponse ne vint des mages et les ennemis étaient sur eux, prêts à leur bondir dessus et à abattre leurs armes sur leurs corps. Mais à ce moment, les bâtons des deux mages claquèrent sur le sol et ils jetèrent au même instant une poignée de poussière lumineuse qui explosa en d’innombrables petites particules luminescentes. Ce puissant sort renversa tous leurs ennemis et les étourdirent instantanément ! Ils se mirent alors à courir vers la Porte des Ombres à nouveau, la franchirent une nouvelle fois et se mirent à plusieurs pour la refermer. Ils n’avaient pas beaucoup de temps, l’effet du sort se dissiperait bientôt et la Porte monumentale n’était pas des plus légères ! Riddor se chargeait du mécanisme de gauche qui contrôlait le battant gauche de la Porte et Arwood se chargeait du droit pendant que les autres se postèrent dans l’entrebâillement de la Porte pour tirer sur les premiers ennemis qui se relèveraient. Ce furent des trolls et ils furent abattus avant d’avoir pu atteindre les compagnons.
Ils finirent par y arriver et la lourde Porte se referma au nez de leurs ennemis, les enfermant au-dehors.

Ce ne fut pas sans compter sur les Morrovals qui s’envolèrent à tire d’aile et qui franchirent la Porte par au-dessus. Il y en avait une bonne vingtaine. Au même moment Alcala sortit des ombres et s’en fut en direction de Carn Dum. Sa mère la vit et l’appela. Pas de réaction, elle continuait de courir et ne se retourna pas. Prymm avait beaucoup de peine pour sa fille, elle devait être en état de choc, effrayée, perdue dans ces ténébreuse contrées seule depuis des jours. Elle ne les avait sans doute pas reconnus et avait dû prendre peur en voyant la Porte se fermer. Tous prirent la direction de la Forteresse et une fois arrivée à la première grille qui mène dans les différentes cours situées avant l’entrée du château, Lorminam dit à Prymm d’aller retrouver sa fille et qu’il se chargeait des Morrovals qui les poursuivait toujours en hurlant. Arenna et Riddor se joignirent au mage et ils attirèrent les Morrovals vers les profondeurs d’Urugarth.
Pendant ce temps, Prymm, Deorolm, Eleakitanna et Arwood reprirent le chemin vers le château de Carn Dum, passèrent les différentes cours, franchirent un pont suspendu dans le vide et arrivèrent enfin face à la majestueuse porte du château de Carn Dum, Forteresse du Roi-Sorcier d’Angmar. Elle était verrouillée. L’air était vicié dans les alentours du château et il faisait une chaleur étouffante. L’humidité polluait l’air ambiant et une sensation de malaise les prit chacun aux tripes. Une présence malsaine avait fait son apparition derrière eux, silencieuse et sournoise. L’effroi avait gagné leur cœur et ils n’osèrent pas se retourner. Enfin, Prymm la première prit son courage à deux mains et affronta la peur lancinante qui lui taraudait l’esprit.
Quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’il ne s’agissait que de sa fille qui se trouvait à quelques mètres de là ! Toute peur s’envola alors des compagnons, ils étaient heureux de la voir seine et sauve et d’enfin la retrouvée. Prymm se mit à courir vers sa fille. Mais elle finit par se dire que quelque chose n’allait pas… Alors elle ralentit petit à petit jusqu’à s’arrêter et toisa du regard la personne qui se trouvait en face d’elle, à moins de 5 mètres de là.
C’était une jeune Hobbite en parfaite santé, aux vêtements d’un blanc maculé, propre et sereine. Elle portait une capuche blanche mais on pouvait voir ses cheveux auburn qui en dépassaient et ses yeux étaient d’un orange éclatant, comme s’ils étaient enflammés.
Aucun doute n’était possible, c’était Alcala. Mais ce n’était pas la fille de Prymm !
Les deux Hobbites se toisèrent du regard pendant de nombreuses minutes, sans parler, simplement à se jauger mutuellement. Face à ce spectacle troublant, Arwood, Deorolm et Eleakitanna ne savaient que faire. Ils avaient bien remarqués eux aussi que quelque chose était différent avec Alcala.

Prymm fut la première à prononcer un mot et une discussion glaciale débuta entre les deux Hobbites. Et la triste vérité s’imposa rapidement à la pauvre Prymm. Sa fille avait été corrompue par la malice et les noirs enchantements du Roi-Sorcier et son esprit était à présent entre les mains du Nazgul. Prymm ne put refreiner ses larmes face à cette révélation mais garda la tête haute face à cet ennemi ancestral qui habitait sa fille. Une lueur de désespoir et de pitié se lut dans les yeux d’Alcala pendant une seconde et disparut presqu’immédiatement. Prymm savait alors ce qu’elle avait à faire pour sauver sa fille mais elle ne put s’y résigner.

Alors, d’un seul coup, sans crier gare, Alcala brandit son arc et décocha une flèche en direction de sa mère. Prymm n’eut que le temps d’esquiver de peu de se faire percer la peau et un pan de sa tunique fut pris par la flèche. Elle en était à présent sûre, sa fille n’était pas là ! Alors un combat acharné débuta, entre la mère et la fille. Elles tournoyaient toutes deux, se faisant face continuellement, la rage pouvait se lire dans les yeux d’Alcala qui étincelaient et devinrent de plus en plus orangés. Les flèches pleuvaient en direction de Prymm qui manquait de plus en plus de temps pour toutes les esquiver. Elle opposait une féroce résistance à sa fille et utilisa les quelques notions de magie qu’elle avait pour lui infliger des coups de lumières. Les cris des Hobbites résonnèrent dans la cours de Carn Dum et de puissants flashs lumineux pouvaient être aperçus de très loin. Puis Alcala se jeta de front sur sa mère, dégainant ses dagues. Prymm fit de même et un combat au corps à corps s’enclencha. Les lames s’entrechoquèrent et crissèrent dans un bruit sinistre. Alcala tenta de trancher la gorge de sa mère mais elle réussit à se dérober à la lame et envoya un grand coup de pied dans jambes de sa fille avant de se retourner et de lui infliger un grand coup de la garde de sa dague dans le dos. Alcala tomba par terre, roula au sol et se releva d’un bond. Elle se retourna vers Prymm et lui envoya l’une de ses dagues à la figure. Prymm réussit à l’esquiver mais la lame lui taillada une profonde entaille dans la joue droite. Après quoi Alcala se rua sur elle, se jeta sur Prymm et la plaqua au sol. Les deux Hobbites roulèrent au sol dans un bruit sourd et soulevèrent une nappe de poussière grise. Des cris féroces se firent entendre, de rage pour Alcala, de défense pour Prymm. Cette dernière tentait d’ailleurs vainement de porter des coups à Alcala. Elle finit par la repousser avec ses pieds et elles se relevèrent. Une dernière charge s’engagea et Prymm, résolument déterminée à sauver sa fille de cet être qui la possédait, se rua sur Alcala, toutes dagues dehors et un nouveau combat au corps à corps débuta. Prymm réussit à infliger des blessures à Alcala, aux jambes, sur les avant-bras, à l’épaule gauche et au bas ventre. Ca n’avait fait qu’enrager Alcala qui dans un grand cri strident repoussa Prymm à plusieurs mètres d’elle. Prymm roula par terre et se releva instantanément mais lorsqu’elle fit à nouveau face à sa fille, elle fut transpercée par une flèche noire qui vint se ficher dans sa poitrine.
A ce moment, Deorolm intervint et envoya une salve lumineuse sur sa bien aimée qui la repoussa avec plus de violence et qui l’envoya valdinguer contre les pierres d’un bâtiment tout proche. Le coup puissant du mage l’avait rendue inconsciente.

Les trois compagnons se ruèrent alors vers Prymm et furent soulagé de constater qu’elle respirait encore, bien qu’inconsciente. Arwood la prit alors dans ses bras et ils décidèrent de quitter cet endroit maudit. Malheureusement, ils furent vite en mauvaise posture une nouvelle fois car entre temps, la Porte des Ombres avait été défoncée et les troupes ennemies avançaient en grondant vers les quatre compagnons. Ils étaient perdus et leur fin approchait. Résolus à se battre jusqu’au bout, Eleakitanna et Deorolm tuèrent plusieurs ennemis à distance mais ce n’était pas suffisant.

Soudain, une explosion lumineuse vint de la droite et les troupes ennemies s’arrêtèrent une nouvelle fois. Surgirent alors Lorminam, Riddor et Arenna qui avaitn survécus et étaient venus à bout de toutes les Morrovals et de tous les êtres malfaisants qu’ils avaient croisés dans les profondeurs d’Urugarth. La compagnie fut à nouveau réunie et était résolue à partir. Leurs adversaires avaient déjà repris connaissance et se ruaient à nouveau en leur direction à force de grands cris. Et, juste au moment où ils arrivaient sur eux, prêts à les étriper, un éclair stria le ciel, une nouvelle explosion lumineuse eut lieu, beaucoup plus puissante que la précédente, le sol trembla et la compagnie disparut de Carn Dum !




Pour celles et ceux que ça intéresse voici le titre de la musique qui m'a inspiré les parties 4 à 6 des récits d'Alcala : "Kugutsuuta kagirohi ha yomi ni mata muto". C'est un morceau de la bande originale du film "Ghost In The Shell 2", film d'animation japonais. Les voix sont assez particulières mais ça a un rendu tellement… magnifique ! Enfin faut aimer  Very Happy Mais voilà, c'est à écouter au moins une fois en repensant à ce que vous avez lu  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 6   Mar 27 Jan - 11:22

Ohlala je suis triste pour moi pour le coup :'(
Tu m'avais dit que ça serait tragique, en
plein dans le mille.
Je kiffe mon courage et ma détermination. Sans parler de riddor qui fait le yamakasi Smile
Très bon texte chère Alcalounette. Moi perso j'attends la suite avec impatience Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
Les récits d'Alcala - partie 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» partie supprimé!
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: BACKGROUND DES PERSONNAGES
-
Sauter vers: