Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Le voyage de Prhyss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Le voyage de Prhyss   Lun 16 Mar - 18:54

Un après midi d'Automne, Prhyss accourût vers Prymm et Jordhal. Ces deux là étaient encore submergées de lectures toutes aussi passionnantes les unes que les autres dans la bibliothèque du Seigneur Elrond. Notre archère venue de la grande cité de Minas Tirith avait besoin de leurs aides pour une quête des plus importantes.
Nos trois amies s'étaient rencontrés à Fondcombe quelques semaines plus tôt, alors que Jordhal, la jeune elfe de la Lorien et Prymm, petite hobbite aventurière, s'étaient déjà perdues dans les nombreuses rangées que comptait la bibliothèque de la vallée elfique. Jordhal profitait des talents d'historienne de Prymm pour enrichir ses connaissances en bijouterie afin de concevoir les plus beaux joyaux, tel son ancêtre Fëanor. Prhyss quant à  elle, décortiquait les cartes de la Terre du Milieu, et avait demander aux demoiselles si elles n'avaient pas aperçu un livre ancien au cours de leurs recherches. Elle leur raconta sa quête de vérité, et Prymm en jeune maman compris l'importance de cette tâche pour l'archère, et  Jordhal qui avait grandi dans un foyer aimant comprenait tout autant le désir de sa nouvelle amie. Toutes trois décidèrent alors de mener leur enquête.

Avant de rencontrer ses très chères amies, Prhyss avait parcouru de nombreux kilomètres depuis le Gondor, pour trouver l'histoire de son passé. Elle était encore un nourrisson lorsqu'un jeune couple de tailleur de la cité gondorienne, la trouva sur le pas de sa porte. Elle était emmitouflée dans un merveilleux tissus, une magnifique cape avec un arbre doré brodé. Elle grandit comme n'importe quel enfant de la race des Hommes, mais seul un détail trahissait ses origines mystérieuses. Ses cheveux !!! Ils étaient couleur argent, il brillait d'un éclat tellement lumineux que les gens de la cité lui prêtaient certains pouvoirs. Mais Prhyss n'eût jamais de pouvoir qu'elle qu'il soit. En grandissant elle était devenue une belle jeune femme, hélas égarée. Elle regrettait de n'avoir aucun souvenir de sa famille, de l'endroit d'où elle venait. Ses parents de cœur lui avaient appris très tôt son histoire, car ils ne souhaitaient pas ,une fois adulte, devoir affronter sa colère pour avoir garder le silence si longtemps. Lorsque Prhyss décida de partir en route pour trouver une trace de son chemin passé, c'est tout naturellement que sa mère et son père approuvèrent et saluèrent son courage, car ils  savaient que ce jour arriverait. Prhyss parlait souvent de partir à l'aventure, de quêtes et de monstres à terrasser. Avant de prendre la route, ses parents lui offrirent  un jeune et  magnifique étalon blanc nommé Balian, et lui préparèrent quelques provisions en espérant qu'elle trouverait quelques solutions pour se ravitailler en chemin. Ils étaient très soucieux car Prhyss ne savait pas par où commencer ses recherches, quelle direction, quelle région...  Quoiqu'il en soit elle décida tout de même de partir vers l'ouest en Eriador. Là-bas elle savait qu'elle pourrait rencontrer des personnes susceptibles de lui en apprendre davantage sur son histoire. Elle avait appris dans les archives de la cité, qu'une demeure elfe située dans une vallée très encaissé de la Trouée des Trolls, abritait une riche bibliothèque. Son propriétaire un grand seigneur elfe pourrait lui aussi certainement la renseignée. Beaucoup de voyageurs étaient accueillis en ces lieux, et tous repartaient avec une partie de leurs réponses.

La jeune aventurière fit un long voyage traversant des contrées toujours plus sauvage, et grâce au savoir qu'il lui avait été enseigné, elle savait survivre comme n'importe quelle créature de la nature. Une fois ses provisions terminées, elle se nourrissaient de baies, de champignons ramassés sur son trajet et remplissait son outre dans les rivières. Elle allait où son cœur la guidait ne connaissant pas le monde qui l'entourait. En chasseuse accomplie, elle pouvait allumer un petit feu de camp pour se réchauffer à la nuit tombée. Ayant été élevé par une famille de tailleur elle emportait toujours son nécessaire de couture et avec la peaux des animaux qu'elle chassait, elle se confectionnait de solides habits pour le voyage. Après des semaines de chevauchées, Prhyss se retrouva dans la région de la Trouée des Trolls et traversa le Gué de Bruinen. Elle rencontra un groupe d'elfes qui avait établi leur campement pour la nuit dans les Hautes Landes et l'invitèrent à se joindre à eux. Au cours de la soirée, après bien des échanges l'un deux lui expliqua qu'elle n'était plus très loin de la vallée de Fondcombe, mais que son entrée allait sans doute nécessiter un peu de patience. Effectivement tous les récits citant la vallée, précisait que l'entrée de la demeure elfique était très difficile d'accès, ce n'était pas sans raison qu'on la nommait aussi la vallée cachée. La petite troupe veilla tard, contant des histoires de tous les temps et, au petit matin, la dame enfourcha son cheval plein d'entrain pour trouver ce mystérieux endroit. Ses nouveaux compagnons décidèrent de l'accompagner et ainsi lui faciliter la tâche.
Quand ils arrivèrent aux Portes d'Imladris, Prhyss put contempler ce lieu d'une beauté infinie. Elle y pénétra pied à terre, les rennes de son cheval en main. Ce paysage était merveilleux, le plus beau de tous ce qu'elle avait pu voir depuis qu'elle avait quitté Minas Tirith. Elle prit congé de ses comparses de route et mena son cheval à l'écurie pour que lui aussi prenne du repos. Elle demanda aux maîtres d'écurie où elle pouvait trouver le Seigneur des lieux. L'homme lui expliqua qu'il lui fallait passer par le marché, ensuite prendre la direction de la tour de la rencontre puis enfin traverser le pont qui enjambait Le Bruinen pour trouver la Dernière Maison Simple, demeure d'Elrond le semi-elfe. Sur la place du marché Prhyss s'essaya au troc et fit quelques affaires intéressantes. Elle acheta une cape faite de fourrure de bêtes des neige, que l'on trouvait plus au nord dans les Monts Brumeux, et 2 belles dagues elfiques.
En apercevant la bâtisse, elle fût impressionnée par sa splendeur et en resta bouche bée. Un elfe passant par là, la salua et lui proposa son aide. C'est ainsi qu'il la conduisit devant Elrond. Prhyss s'agenouilla derechef devant l'imposante stature du Seigneur. Il était vêtu de soie rouge et portait un diadème à son front. Elrond sourit aimablement à la dame, et la fit se relevé avec délicatesse.
Le seigneur l'emmena dans la salle du feu, où ils purent échanger en toute tranquilité. Elle lui expliqua les raisons de sa venue et ses espérances. Prhyss était très émue par cette rencontre, elle attendait beaucoup de réponses. Elle pensait résoudre l'énigme de sa vie en quelques mots mais les paroles de maître Elrond ne purent que l'accabler d'avantage. Celui-ci ne pût lui apporter d'informations plus concrètes. Il se souvenait juste d'une histoire parmi tant d'autres, dans laquelle une jeune demoiselle fût sauvée de justesse des griffes d'une bête féroce par un elfe sylvain. Ces deux jeunes gens s'aimèrent longtemps et un enfant naquit de leur amour. Malheureusement la belle dame mourue en donnant la vie, et le jeune homme quitta les terres mortelles sur les Havres Gris ne pouvant supporter chaque jour la vue de son enfant, souvenir de son aimée. Il confia le nouveau-né à une personne qu'il estimait de confiance et s'en alla sans se retourner. Son coeur étant à jamais empli de chagrin.

Elrond raconta que ce récit avait été conservé quelque part, qu'il avait été écrit par la personne même qui avait récupéré l'enfant. Après cela il n'en savait pas plus. Selon lui ce n'était qu'une légende, personne ne savait vraiment si cette histoire était arrivée. Prhyss croyait en cette histoire et voulais y croire de toute ses forces. Elle espérait être cet enfant abandonné et ainsi donner un sens à sa vie. Elrond lui conseilla de se rendre à la bibliothèque pour retrouver cette histoire et peut être ressortir quelques vieilles cartes dessinées sur des bouts de parchemins usés, pour ainsi commencer un autre voyage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
cambrioleur/euse débutant/e
Messages : 157
MessageSujet: Re: Le voyage de Prhyss   Lun 16 Mar - 21:55

Cool cette histoire ! C'est super bien écrit ! Je veux plus de détails, histoire d'en savoir un peu plus sur Prhyss bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le voyage de Prhyss   Lun 16 Mar - 22:15

C'est vrai, c'est bien écrit ?
Ton avis compte beaucoup pour moi vu le talent que tu as pour ça cheers

Je peux pas encore trop en dire car moi même je sais pas trop où cette histoire me mène confused
J'ai quelques éléments mais pas suffisamment pour vous mettre une suite dans l'immédiat Smile
Sauf que ma signature sur le forum et la fin de toute l'histoire de mes 3 persos Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage de Prhyss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage au centre de la Terre
» Voyage au bout du monde
» Voyage et Histoire n°1
» Descent, Voyage dans les Ténèbres
» Voyage au bout de la nuit (titre de Céline)-paroles du Baron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: BACKGROUND DES PERSONNAGES
-
Sauter vers: