Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Crossover SDA/HP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Grande prêtresse de l'Ombre
Messages : 548
MessageSujet: Crossover SDA/HP   Jeu 4 Juil - 0:11

Voila, je suis en train de traduire un crossover Seigneur des anneaux / Harry Potter et je me demandais si certain serai assez curieux ou intéresser si je postais les premiers chapitres que j'ai traduis pour vous faire découvrir ce qu'un Crossover.

Un Crossover est un mélange d'Univers, certain jeux vidéo le fond (je pense notamment à ceux qui ont fusionné DBZ/Naruto et One Piece dans un seul jeu vidéo de baston sur console).

Des écrivains le fond par exemple je pense au livre: Herlock Sholmes contre Arsène Lupin (n'aillant pas reçu l'autorisation d'utiliser le personnage de Sherlock Holmes il on un peu changer le nom lol! Les ptits malin.

Et bien sur des gens comme vous et moi qui crée des Fanfictions crossover avec leurs Univers préférer. Moi je n'ai pas encore tenter mais à la place je fais de la traduction.

_________________
Chacun de mes jours ce déroule à présent,
sur un chemin rouge de sang.
La partie est lancée,
alors si tu tiens à la vie,
prend garde à toi ou tu seras victime de ma philosophie!


Alias: Bellalice Thompson Mds lvl 105  
                Jeune Laura Capitaine lvl 105
                 Habachira LeSadique Chasseur lvl 91
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Démon/Démone de l'Obscurité
Messages : 2573
MessageSujet: Re: Crossover SDA/HP   Jeu 4 Juil - 10:31

Je suis d'accord, tu pourrais mettre quelques chapitres pour nous faire découvrir Very Happy .

_________________


"Tuer avant d'être tué"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grande prêtresse de l'Ombre
Messages : 548
MessageSujet: Re: Crossover SDA/HP   Jeu 4 Juil - 13:47

Ring child (enfant anneau)

Par Kiamii / traduite par Yukina21 (c'est mon Pseudo d'Origine sur tout les Sites Smile )

Après Cendre dans le vent qui était un crossover HP/Twilight , je m'essaie à présent à un autre type de crossover que j'adore : HP/Sda (Le seigneur des anneaux). Pour mon plaisir avant tout car sa m'énervait d'être obligé de lire cette fic que j'adore dans sa version original.

Un grand merci à l'auteur pour ce chef-d'œuvre.

Ceux à qui ça ne plait pas… au vestiaire, on ne vous retient pas.

Et désolé pour les fautes d'orthographe.

Notes: SPOILERS

Cette histoire commence après le départ de Bilbon dans « La Communauté de l'anneau » et se poursuivra après « Le retour du roi. »
Harry a dix-sept ans, juste après la défaite de Voldemort.

Je ne possède pas Harry Potter ...OU Le Seigneur des Anneaux.

Bonne lecture :

Chapitre 1 "Guerre magique"

Harry se tenait là, incapable de comprendre ce qui se passait. Il y avait là devant ses yeux incrédules, un endroit totalement différent de chez lui. Quand il avait dit : «J'ai bien assez souffert durant ma vie » c'était dirigé vers Dumbledore et ses amis! Rien n'aurait pu le préparer à faire face à ce genre de situation. La dernière chose qu'il avait fait était grignoter le sandwich qu'il avait demandé à Kreattur puis s'était endormi dans les dortoirs de Gryffondor ... Eh bien, il n'y était à l'évidence plus... Alors où était-il?

Harry remarqua qu'il était dans un endroit comparable à aucun lieu de sa connaissance. Il était dans une chambre remplie de chose qui était parfaitement ... petite. La porte en face de lui était grande et ronde, la pièce ce trouvait emplie de délicates antiquités qu'il n'avait jamais vu auparavant durant ses dix-sept ans de vie. Harry tomba en état de choc, quand il remarqua qu'il y avait quelqu'un d'autre ici avec lui! Il était plus grand que la hauteur du plafond et puait lui-même la magie. Harry se retourna complètement vers l'inconnu.

"Fort bien, il semblerait que tu sois finalement arrivé." Lui dit l'homme. Harry grimaça sur le coup tout en reculant de quelques pas. L'homme en face de lui, lui rappelait trop bien Albus Dumbledore, sauf pour ce qui était de la robe grise et du chapeau de sorcier, du grand bâton à la main, et qu'il fumait. Harry se figea. Était-ce juste lui ou est-ce que l'homme l'attendait ...? Ignorant cela, l'homme semblait énorme comparé à lui! L'endroit était plutôt normal bien qu'un peu petit, alors que l'homme lui, était très imposant comparé à Harry. Quelque chose clochait après réflexion ... Harry baissa les yeux sur ses mains et ceux-ci s'écarquillèrent, il eu l'horrible impression qu'il allait s'évanouir. Impossible ... Cela ne pouvait pas ce produire! Ses mains étaient vraiment minuscules.

«Puis-je être informé du nom que t'a été donné, mon petit?" lui demanda gentiment le vieil homme. Les yeux vert émeraude d'Harry fixèrent l'homme qui avait l'air éventuellement plus âgé qu'Albus. Il souriait agréablement à Harry, comme s'il savait quelque chose.

"Je suis Harry, qui êtes-vous?" Demanda tranquillement Harry. Le vieil homme le regarda d'un air perplexe auquel Harry sentit ses joues chauffer.

"Harry, c'est un drôle de nom pour te nommé tu ne trouve pas? Nous devrons changer cela, mais pour l'instant permet moi de me présenter. Je suis Gandalf le Gris, je suppose que tu es toi-même un genre de…d'enfant Istari. " Istari? Qu'est-ce que c'est? "Un enfant Istari, c'est-ce que tu es, le premier, car aucun n'a jamais existé auparavant ... jusqu'à maintenant, bien sûr." Dit Gandalf avec un pointe t'amusement dans la voix en s'agenouillant pour ne pas se cogner au lustre pendant au plafond. Les yeux d'Harry étaient troublés, il se sentait perdu. Qui diable était cet homme? Qu'était-ce qu'un Istari?

«Pardonne-moi mon enfant, je me suis égaré un peu loin de notre sujet premier. J'ai entendu des Valar que tu étais un sorcier dans ton monde. Ici, tu es toujours un sorcier mais nous utilisons le terme d'Istari et bien que j'en sois un aussi, tu es différent de moi sur quelques points. Nous utilisons des bâtons et je crois que tu portes une baguette. Tu as besoin de formuler des mots dans une autre langue pour utiliser la magie, je suppose. " Expliqua Gandalf.

"Pourquoi suis-je un Istari différent?" Harry ne pu s'empêcher de remarquer que sa voix était beaucoup plus aigue et plus douce que dans son souvenir. Il rêvait sans doute. Pourquoi ne serai-ce pas le cas de toute façon? Il était Harry-Fichu-Potter, Le-Garçon-Ne-Faisant-Rien-Comme-Les-Autres.

"Tu es un enfant, si j'ose dire d'environ trois étés. Tu es un homme et un Istari. Ceux de mon genre sont Istari avant d'être homme et uniquement quand nous arrivons à un âge très avancé. Tu es le premier né Istari de l'histoire. "Lui dit Gandalf à genoux. Les yeux d'Harry s'agrandir d'émerveillement. Ben ça alors, même dans les rêves qu'il faisait c'était 'impossible. Et une minute ... A-t-il dit TROIS?

"Mais, j'ai dix-sept ans!" Protesta Harry et sursauta presque quand Gandalf le ramassa et le posa sur ses genoux alors qu'il était au départ assis sur une chaise. Curieusement, il se sentit à l'aise et Harry ne put s'empêcher de se détendre.

"Tout à fait. Mentalement, c'est de ton âge, mais ici, tu es un petit enfant sans famille. Harry, tu es un enfant étrange et unique, appelé en Terre du Milieu. Tu n'es plus dans ton monde. Tu es dans un endroit appelé la Comté en Terre du Milieu, qui appartient aux Hobbits. "

"H-Hobbits?" Balbutia Harry. Donc, il était bel et bien dans un autre endroit. Un univers alternatif?

"Les Semi-homme si tu préfères. Ils ne portent pas de chaussure aux pieds et sont assez petits mais je crois pouvoir dire que tu l'es plus encore par rapport à un Hobbit adulte, "Dit Gandalf avec un sourire:« En fait, nous résidons actuellement dans la maison d'un de mes amis, Frodon Sacquet. Il doit être de partit en voyage, depuis la veille de son anniversaire il y a quelques jours. Et je suis tout simplement venu me présenter ici aujourd'hui, après avoir terminé moi-même un merveilleux voyage d'où j'ai pu en retirer pas mal d'explication concernant certain mystère. " Harry le regarda longuement avant d'entendre le cliquetis de la porte.

"Gandalf! Je ne pensais pas que je…" Frodon se coupa quand il repéra un tout petit enfant dans les bras de l'homme. Le garçon n'était pas un hobbit à en juger par sa petite taille et de sa carrure assez mince.

«Ah mon cher Frodon! Je voudrais que vous rencontriez un enfant tout à fait unique dont j'ai fais la connaissance il y a peu, Archir l'Emeraude, un enfant sorcier». Déclara joyeusement Gandalf. Harry, désormais surnommé Archir, regarda le vieil homme en haussant un sourcil. Archir? Quel genre de nom était-ce là?

"Un enfant Istari? Comment est-ce possible et un statut d'émeraude?" Questionna Frodon avec surprise. Harry baissa les yeux pour en effet voir sa tenue, une robe verte émeraude. Il haussa un sourcil à nouveau alors que Gandalf l'ajusta simplement sur ses genoux. Il trouva soudainement une distraction sous la forme de la barbe de Gandalf et ses petites mains s'en saisirent pour jouer avec. Gandalf laissa un sourire orner ses lèvres. Harry s'arrêta, rougit quand il réalisa ce qu'il faisait. Il. N'était. Pas. Un. Enfant!

"Tout à fait mon ami. Les Istari ne sont pas nés comme ils sont, ils sont créés par les Valar sous forme d'homme adulte. J'ai donc été humblement et agréablement surprise de trouver ce petit garçon né grâce à la magie. Je pense qu'il devrait t'accompagner lors de ton voyage car il t'offrira beaucoup d'avantage malgré son jeune âge de trois ans. " Déclara Gandalf, Forçant Harry à sortir de ses pensées, revenant ainsi à la réalité. Gandalf se contenta de sourire en connaissance de cause à Harry qui ne put s'empêcher de laisser Gandalf faire ce qu'il voulait. Peut-être que ça avait quelque chose à voir avec lui, étant dans le corps d'un enfant il avait l'impression d'être attiré par Gandalf comme une relation Grand-père/petit-fils. Il faisait confiance à Gandalf comme il avait eu confiance en Albus. Gandalf se leva et plaça le garçon sur le sol. Harry ne pouvait pas s'empêcher de regarder Frodon timidement. Le hobbit le regarda avec étonnement et effectivement devait un peu ce baissé pour être à hauteur d'Archir. Archir découvrit qu'il était plus d'un pied (un pied = un peu plus de 30cm) plus court que Frodon. Quoi de plus ennuyeux du haut de ses trois ans. J'ai ma réponse, un Hobbit était plus grand que moi, se dit-il. Ce n'était pas quelque chose qu'Harry avait attendu avec intérêt.

"Bonjour mon jolie petit Archir l'Emeraude. Je suis Frodon Sacquet de la Comté, héritier adopté de Bilbon." Dit poliment Frodon.

«Bonjour», marmonna Archir, en regardant ses petits pieds, dont il nota étaient d'étranges chaussures aux nuances brunes. Les propres pieds de Frodon étaient nus et poilus, faisant sourire Archir. Il estima que c'était plutôt amusant pour une raison inconnue.

"Archir, tu accompagnera Frodon dans son voyage, c'est d'accord?" Demanda Gandalf au petit garçon. Archir leva les yeux et se mordit la lèvre avant de hocher la tête, car il ne pouvait rien faire d'autre de toute manière.

"Excellent! Maintenant, Frodon, Nous nous reverrons dés que je le peu. Bonne journée, jeune Archir. Vous trouverez ses biens au-dessus du comptoir de la cuisine. Frodon, j'ai un mot à vous dire ... "Dit Gandalf en tapotant la tête d'Archir pour ensuite prendre congé à l'extérieur avec Frodon. Cela prit une minute ou deux avant que Frodon ne rentre à nouveau dans la chambre, un froncement de sourcils troublant son visage. Gandalf disparu aussi vite qu'une abeille. Puissant et rapide pour un vieil homme, rêvait Archir. Il tourna la tête pour voir Frodon fronçant encore légèrement les sourcils au congé de l'Istari avant de ce concentré sur Archir.

«Alors, je pense que tu dois avoir faim." Dit Frodon en examinant le petit garçon. Archir ouvrit la bouche pour nier, quand son estomac laissa entendre un grognement appréciatif. Il n'avait pas mangé depuis un certain temps et sinon, quelques bouchées du sandwich de Kreattur. Frodon eut un petit rire et s'empara de sa main, le conduisant à la cuisine où il commença à préparer un déjeuner pour deux. Alors qu'Archir était assis sur une grande chaise confortable à table, Frodon cuisina un lot de rôti et de pommes de terre en purée avec des haricots verts. Il remplir une tasse de jus et plaça le tout en face d'Archir qui regarda la plaque avec de grands yeux, incertain de s'il serait capable de manger tout ça. Ses yeux devaient avoir montré ce qu'il pensait, car Frodon ne tarda pas à le rassurer.

"Essaye juste de manger autant que tu le peux», Lui dit Frodon, en commençant son propre repas.

"Donc, Tu as seulement trois ans?" Demanda Frodon avec un sourire curieux. Se souvenant de ce que Gandalf avait dit, Archir hocha la tête et prit une bouchée du rôti, qu'il trouva délicieux. Les deux mangeaient en silence jusqu'à ce qu'Archir ne puisse plus rien avaler. Frodon fronça légèrement les sourcils lorsqu'Archir ne pu entamer qu'un quart de l'assiette, mais laissa passer ce fait pour le moment. Frodon se leva et le mena hors de la cuisine.

«Nous partons demain pour un long voyage. Je te suggère de bien dormir pendant que je m'absente le temps d'aller t'acheter quelques vêtements de rechange Archir." Dit Frodon en le menant dans son ancienne chambre du temps où il avait grandi en compagnie de Bilbon. Frodon trouva une chemise dans une commode et aida Archir à se déshabiller (il suffit de déboutonner le haut de la robe de l'enfant) avant de glisser la grande chemise sur le corps minuscule de l'enfant. La chemise arrivait aux chevilles d'Archir, pour l'amusement mais aussi le grand embarras d'Archir. Frodon fronça les sourcils (une fois de plus) en voyant les nombreuses coupures et ecchymoses sur la poitrine du petit garçon, des questions se formaient dans son esprit. Le sac de l'enfant Istari était à côté de lui et contenait un petit bâton que Frodon qui devait être le bien de l'enfant. Il y avait aussi un ensemble de petits vêtements vert émeraude, un livre étrange, portrait magique (une photo) représentant un couple et une peluche ayant l'allure d'un quelconque oiseau blanc. Frodon sourit à la vue de la peluche avant de se retirer de la chambre. ... Les mots prononcé par Gandalf avant son départ défilait encore dans sa tête ... Le garçon faciliterai le voyage plutôt que de l'entraver ... Frodon était un peu curieux de savoir ce que l'enfant Istari apporterait ...

Pendant ce temps, Archir se coucha sur le lit moelleux et ferma ses petits yeux vert émeraude, curieux du mystère qu'était maintenant sa situation. Il était là, en enfant de trois ans, en un type de personne rare appelé Istari au beau milieu d'un univers totalement différent.

La chemise était laineuse et ample sur lui. Harry se mordit la joue et soupira, enfouissant sa tête dans l'oreiller pour tenter dormir. C'était la dernière pensée consciente d'Harry avant qu'il ne se sente sombrer dans le sommeil.

Ses yeux s'ouvrirent et il se retrouva seul dans une immensité vide et noir. Il regarda autour de lui puis cligna des yeux quant une lumière apparut devant lui et que Gandalf le Gris commença à se matérialiser.

"Ah, jeune Archir." L'image de Gandalf fut parfaitement visible et Harry se retrouva assis sur une chaise venue de nulle part. Il regarda le sosie de Dumbledore dans la confusion. Dans quel monde était-il? Décidément ... Rien n'était plus pareil! Argh!

"Tu te demande pourquoi tu as été emmené en Terre du Milieu, non?" Demanda Gandalf avec un petit rire. Harry hocha la tête, mais ne parle pas. Il avait peur que cet homme le transforme en lapin ou autre chose s'il décidait de parler. Gandalf ne devait pas être sous-estimée ...

«Je n'aurais pas le temps de répéter car le pouvoir don je me sers pour entrer tes rêves n'es pas infinie ... Une guerre aura lieu bientôt. Très bientôt ... Durant lequel tu auras le choix d'aider ou de rester caché et hors de portée. Tu perdras des proches, peu importe la manière. Cela fait partie de la vie, je suis désolé mon cher enfant. Tu as été envoyé ici pour avoir une enfance qui t'est propre, mais tu pourrais toujours faire face à une guerre un jour ou l'autre. Cela fait partie de la vie. " Dit Gandalf à voix basse. Harry regarda ses pieds.

"Pourquoi suis-je ici si je n'ai pas de combat à mener, alors?"

«Ta guerre est finie et les Valar ont pensé t'offrir une seconde vie à toi Harry Potter. C'est pour toi la chance d'un nouveau départ, bien que d'ancien souvenirs horribles peuvent venir hanter ton esprit durant ton sommeil, ils s'estomperont par la suite lorsque tu seras en mesure de les accepter. Ceci est ton seul moyen de pouvoir tout recommencer à zéro. " Lui dit Gandalf. Harry était désemparé, il recherchait désespérément un réconfort dans ce que lui disait cet homme.

"Vais-je jamais revoir mes amis?" Murmura Harry. Gandalf consola Harry d'une douce étreinte.

. "Un jour ... Peut-être que tu seras en mesure de communiquer avec eux, mais, ce sera dans de nombreux étés à partir de maintenant mon cher garçon, de très nombreux été... Mais je peux te promettre ceci: Ici…, un jour tu trouveras un lieu qui deviendra cher à ton cœur et que tu pourras appeler maison. "

Harry leva les yeux vers l'Istari à l'apparence d'un homme du troisième âge aux yeux sombres malgré leurs couleurs bleu glacé, Harry pu y déceler une certaine chaleur qui s'en dégageait... Harry hocha la tête. Gandalf l'honora d'un sourire et commença à disparaître, laissant Harry à ses rêves où il retrouvait Ron et Hermione dans ses plus beaux souvenirs de sa vie en tant qu'Harry Potter.

A suivre… Uniquement si vous aimez.

Précision: Vu qu'Harry a retrouvé ses trois ans j'ai du mal à concevoir qu'on le vouvoie, chacun est juge...
Pour Frodon, Gandalf la tjrs vouvoyé alors pas de changement à la traduction.

_________________
Chacun de mes jours ce déroule à présent,
sur un chemin rouge de sang.
La partie est lancée,
alors si tu tiens à la vie,
prend garde à toi ou tu seras victime de ma philosophie!


Alias: Bellalice Thompson Mds lvl 105  
                Jeune Laura Capitaine lvl 105
                 Habachira LeSadique Chasseur lvl 91
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Démon/Démone de l'Obscurité
Messages : 2573
MessageSujet: Re: Crossover SDA/HP   Jeu 25 Juil - 18:46

Moi j'aime bien, je suis dac pour qu'on mette la suite de cette fanfic Very Happy .

_________________


"Tuer avant d'être tué"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grande prêtresse de l'Ombre
Messages : 548
MessageSujet: Re: Crossover SDA/HP   Jeu 25 Juil - 19:17

Chapitre 2 "L'enfant Istari"

À leur arrivée à Bree, Frodon ressenti un immense soulagement d'avoir enfin atteint le Poney Fringant. Le jeune Archir l'Emeraude se frotta les yeux, à moitié endormis, sa main dans celle de Sam. C'était un long chemin parcouru pour quatre hobbits et un enfant Istari en bas âge. De leur départ de la Comté en passant par la rencontre avec Merry et Pippin ensuite de Tom Bombadil qui avait pris un plaisir immense à discuter avec le petit Istari. Les Nazgûls étaient aussi mauvais et aussi sombre qu'on lui avait décrits. Archir savait que l'information s'était propagée dans toute la Terre du Milieu maintenant, qu'un petit enfant Istari voyageait avec quatre Hobbits. Gildor (elfe qu'ils rencontrent durant le voyage : Dans le livre) lui avait avoué que les enfants de toute nature à l'exception des êtres humains étaient rares, et pour un petit enfant humain, naître avec les pouvoirs d'un Istari et la capacité de parler une langue unique l'était encore plus. Gildor lui avait également dit qu'il serait un trésor parmi toutes les créatures.

"Archir Es-tu fatigué?" Demanda Frodon pour la énième fois, regardant la petite charge. Archir bailla et se frotta les yeux, montrant qu'il était bien fatigué. Il n'avait pas beaucoup parlé durant le voyage mais avait tout de même répondu aux questions posée par les quatre hobbits. Frodon sourit et souleva Archir dans ses bras, prenant toujours un grand plaisir en voyant ce dernier rougir, encore peu habitué à être porté. Un grand plaisir que n'appréciait pas du tout le petit magicien, qui dans ces occasions ce mettait à froncer ses sourcils en faisant une moue boudeuse vraiment trop adorable aux yeux de son porteur.

Ils entrèrent dans le Poney Fringant et commencèrent par examiner l'intérieur de l'auberge quelques peu craintif. L'ambiance de Bree était bien différente de chez eux. Les hommes de Bree étaient très indépendant et conviviale, Visage large et cheveux brun, nul doute que l'on ce trouvait au Pays de Bree. De nombreuse autres races des peuples libre pouvaient être repérée de ci de là dans les recoins de l'auberge. Des Hobbits bien sur mais également des Nains et des Elfes en nombre égale! Ils se retournèrent vers le comptoir et firent face à un homme du nom de Prosper Poiredebeurré le gérant de l'établissement qu'ils saluèrent bien vite. L'homme les regarda joyeusement et prit la parole. «Des hobbits! Quatre hobbits! D'autant plus quatre hobbits de la Comté à en juger par votre parlé, soyer les bien venu dans mon auberge."

Il sourit amicalement, puis remarqua l'enfant endormi dans les bras de Frodon. Une capuche recouvrait la tête du bambin et le l'aubergiste eu un regarde curieux, comme beaucoup l'aurait fait.

«Un jeune enfant hobbit?" Demanda-t-il. Frodon décida qu'il était plus prudent de dire la vérité, et secoua alors la tête.

"Un de nos amis, Gandalf le Gris, l'a laissé à nos soins. Il n'est pas un hobbit. Je suis M. Soucolline et ce sont mes compagnons de M. Touque, M. Brandebouc, Sam Gamegie, et le jeune garçon que je porte se nomme Archir. " Expliqua Frodon.

"Gandalf! Quant il passait me visité ce n'était jamais sans raison. Archir hein? Ce nom semble parfaitement te convenir, je ne sais pour quel raison. Eh bien maintenant... Oh désolé, je m'égare. Nob! Nob! Un hobbit à la mine réjouie vain à eux en sautillant. Où est Bob ? " Lui demanda Prosper...

"Euh... marmonna Nob.

"Tu ne sais pas ? Eh bien tant pis" Il lui montra le groupe de Frodon et lui demanda d'aller leur préparer une chambre.

L''enfant se reposa sur le plus grand des lits, ses vêtements changer pour un pyjama doux venant des affaires que lui avait laissé Gandalf avant de partir. Frodon posa une main sur la poitrine du petit garçon devant lui, les autres ayant décidé de faire un petit tour en bas en compagnies des hommes pour la plupart ivre et des autres qui chantaient. Plus tard sous les encouragements de Pippin, Frodon rejoignit les joyeux lurons. Merry ce proposant de resté pour garder un œil sur le jeune Archir qui avait lui, accueilli le marchand de sable avec plaisir, cette vue fit sourire béatement notre cher Hobbit.

La salle où ils se trouvèrent était assez grande, contenant beaucoup de personne. L'air ambiante était partiellement sèche, due à la fumée qu'émettaient les nombreux amateurs d'herbe à pipe présent. Le Barman bavardait avec un ou deux clients quant les trois hobbits entrèrent. Avant qu'ils aient pu cligner des yeux, ils furent accueillis magnifiquement par le chant d'un bon d'hobbits de la région de Bree. Ils prirent connaissance d'un tel grand nombre de noms que Frodon, Sam et Pippin et n'était plus sûr de quel nom appartenait à qui.

Frodon et les autres écoutaient les chants et bavardages en sirotant leurs pintes tout en se partageant un sourire, se retournant parfois pour surveiller les escaliers menant aux chambres où Merry et Archir résidaient. Frodon dut tourner une fois de plus la tête avant de finalement remarquer qu'il était épié par un homme d'aspect étrange, ayant une grande chope devant lui et fumant une longue pipe dans la tige était assez curieusement sculptée. Il était adossé à sa chaise de manière détendue et portait un manteau vert foncé. Un capuchon couvrant son visage, mais ses yeux légèrement visible était directement fixé sur Frodon.

Les hobbits demandèrent de qui il s'agissait et ils apprirent deux ou trois choses à son sujet. Cet individu était peu connu, il se faisait appeler Grand-Pas et serait en fait un Rôdeur du nord.

L'homme vain vers lui, s'asseyant à côté de Frodon qui remarqua qu'il à présent seul à table, Sam étant allé vérifier comment allait Archir et Merry et Pippin avait succombé aux nombreuses boissons.

"Ah, Maître Soucolline, je suppose que Poiredebeurré vous a parlez de moi."

«C'est exacte,» dit calmement Frodon en dardant ses yeux sur l'homme.

"Eh bien, jeune homme, je serais vous je tenterai d'arrêter votre jeune ami hobbit assis au comptoir, il est en train de révélé inutilement beaucoup de choses qui pourrais au final s'avérer dangereuse pour vous. Vous n'êtes pas d'accord?" Lui dit ironiquement Grand-Pas .Les sourcils haussé, Frodon repaira Pippin non loin d'eux. Écoutant attentivement, Pippin racontait un nombre alarmant de conte, anecdote et nouvelles de la Comté aux personnes l'entourant, aussi bourré qu'un hobbit pouvait l'être avec de la bière.

Cette nuit-là n'avait pas particulièrement bien fini pour Frodon. Qui les avaient distraient de Pippin en grimpant sur sa table en chantant et dansant. Son idée fonctionna jusqu'au moment où il glissa de la table et que l'anneau vola dans les airs pour finalement atterrir à son doigt, choquant et rendant méfiant les habitants de Bree présent. Frodon se sentait comme fou. Il rampa sous la table jusqu'à un coin sombre avant d'oser retirer l'anneau.

Pour que les choses n'empire pas plus, Grand-Pas *l'accula au mur et lui révéla qu'il connaissait son vrai nom et la vérité sur l'anneau. Il le prévint qu'il souhaitait avoir un entretien avec lui avant de partir. Après avoir prévenu Prosper, Frodon monta péniblement jusqu'à la chambre avec Sam qui était revenu et Pippin. Merry n'était pas en vue, mais le petit Archir lui, était assis dans son lit, bâillant et se frottant les yeux pour se débarrasser de son sommeil. Frodon nota également avec effroi que Grand-Pas était dans la chambre, près du lit et regardait l'enfant avec une expression pensive mêlée à du choc et à de la stupéfaction.

"Frodon? Sam? Pip?" bâilla Archir alors qu'il appelait affectueusement leurs noms en entendant les cris que les trois avaient poussés en voyant l'homme si près du petit garçon.

"Bonjour Archir, je vois que tu as bien dormi," Dit faiblement Frodon tout en *exhortant le petit garçon de venir à lui. Alors qu'Archir déplaçait ses petits pieds en les glissant hors du lit, Grand-Pas tendit la main et saisit Archir, le tirant sur ses genoux et étudiant de l'enfant Istari.

"Incroyable, je suis sûr que Gandalf a fait quelque chose pour provoquer cela." Murmura le Rôdeur si bas qu'Archir seul l'entendit parler. Frodon se tut en voyant qu'Archir ne luttait pas, par conséquent, cela remonta un peu la confiance qu'il pouvait avoir envers l'homme. Sam qui ce trouvait à côté de lui ne ce détendit pas d'un poil, ne faisant nul confiance à ce grande-gens.

«Qui êtes-vous monsieur?" Questionna Archir, en avant que Pippin n'ai posé la question.

"Moi, ici on me nomme Grand-Pas. Le jeune Frodon Sacquet a promis d'avoir une conversation avec moi, mon petit. Puis-je te demander ton nom?" Demanda Grand-Pas, presque doucement.

"Archir, Archir l'émeraude." Le bambin bâilla et il s'appuya contre Grand-Pas, ressentant une confiance totale en l'homme pour une raison qu'il ne pouvait définir. Grand-Pas leva un sourcil à la mention du titre de couleur qui représentait un Istari.

"Vous avez dit que vous aviez une chose à m'apprendre, Je voudrais le savoir maintenant." Dit fermement Frodon.

"Plusieurs choses, mais, bien sûr, j'ai un prix à donner en échange." Répondit sournoisement Grand-Pas.

"Prix?" S'exclamèrent Frodon et Sam en chœur. Grand-Pas hocha la tête et passa ses bras autour du jeune garçon toujours sur ses genoux, regardant l'enfant avec un sourire. Cela alarma les hobbits.

"Ne pensez pas que je veuille voler l'enfant. Je veux simplement que vous me preniez avec vous, jusqu'à ce que je juge que vous puissiez poursuivre votre voyage sans risque. Je pourrais vous guider tout au long du chemin et avec ce si petit garçon une protection en plus ne serait pas de trop. " Dit Grand-pas en levant un sourcil. Frodon fut d'accord à condition que ses informations soient une bonne affaire vu son prix.

Archir s'était endormi une fois de plus et Grand-Pas le tenait en toute sécurité niché dans ses bras alors qu'il expliquait et délivrait son message. Il décrit en profondeur ce qu'il savait des cavalier noire et comment il ne se souciait nullement pour quelqu'un comme Archir peu d'expérience, devrait être l'un son expression à passer.

Un coup fut frappé à la porte et agita Archir. Grand-Pas réajusta le garçon qui vain ce lover contre sa poitrine alors que Prosper entrait avec à la main une lettre destinée à Frodon. Frodon la prit remercia Poiredebeurré qui ressorti après quelques excuses au fait que ça lui était sorti de la tête. Frodon ouvrit la lettre en en lu le contenu.

Le Poney Fringant, Bree. Jour de la mi-année, 1418 de la Comté.

Cher Frodon,

Les mauvaises me sont parvenues ici.Je dois partir immédiatement.Vous feriez bien de sortir de la Comté avant la fin de juillet au plus tard.Je reviendrai dés que je le pourrai et je vous suivrai si je vois que vous êtes parti. Si je te vois loin.Laissez-moi un message ici, si vous passez à Bree. Vous pouvez avoir confiance dans le patron (Poiredebeurré).Il se peut que vous rencontriez sur la route un ami à moi : un Homme, maigre, brun, grand, que certain appellent Grand-Pas Il connait notre affaire et il vous aidera. Voyagez jusqu'à Fondcombe et garder en sécurité Archir l'Emeraude.Là j'espère que nous pourrons nous rencontrer.

A vous, en hâte, GANDALF.

P.S.-Ne vous en servez PAS de nouveau, sous aucun prétexte ! Ne voyagez pas de nuit !

P.P.S.-Assurez-vous que l'homme est vraiment Grand-Pas.Il ya bien des hommes étranges sur les routes.Son nom véritable est Aragorn.

P.P.P.S.-J'espère que Poiredebeurré enverra ceci promptement. C'est un digne homme, mais sa mémoire ressemble à un débarras : ce dont on a besoin est toujours enfuis. S'il oublie, je le ferai rôtir.

Adieu !


Frodon cligna des yeux avant de quitter le message des yeux pour regarder Grand-Pas, "Tout aurais été plus simple et rapide si vous m'aviez dit que vous étiez un ami de Gandalf."

«M'auriez-vous cru? Je ne savais pas que le nom de Gandalf aurait été aussi simple pour gagner votre confiance. Je ne savais rien de cette lettre et à ma connaissance, il me fallait vous persuader de me faire confiance sans aucune preuve. Je n'avais pas l'intention de vous dire tout sur moi, je voulais vous étudiez d'abord et m'assurer à votre sujet. " Expliqua Grand-Pas d'une manière presque consternée.

"J'ai confiance en toi," dit doucement Archir, interrompant le silence qui planait. Grand-Pas cligna des yeux et regarda vers le bas après avoir entendu la voix douce et enfantine venant de ses genoux.

«Je suis heureux d'avoir ta confiance mon petit." Dit Grand-Pas avec un sourire sur ses lèvres.

Frodon toussa et ils continuèrent leur conversation, finalement décidé de faire confiance à l'homme. Lorsque Merry apporta des nouvelles des Cavaliers Noirs, Grand-Pas ordonna aux hobbits de récupérer leurs affaires dans leurs chambres et de les installer sur le sol du salon, laissant ainsi la chambre vide. Des traversins ayant été mis dans les lits pour tromper l'ennemi.

Archir se re-blottit contre l'homme et regarda autour de lui avec curiosité. Une fois que les hobbits eurent déposé les couvertures aux pieds de l'âtre, Grand-Pas se pencha sur sa chaise avec Archir détendu sur ses genoux, appuyé contre sa poitrine. Un par un, ils tombèrent dans le sommeil.

Il était tard dans la nuit tôt quand Frodon se réveilla. Il trouva Archir serrer contrer sa poitrine, Grand-Pas avait placé le garçon endormi dans ses bras. Archir s'agita aussi.

"Je peux sentir quelque chose Frodon," murmura Archir, assis. Il rampa vers la fenêtre et fut repris par le Rôdeur arrivé à hauteur de celui-ci.

«Venez, je pense qu'ils sont partis maintenant." Dit Grand-Pas aux hobbit qui s'étaient réveillé en entendant du bruit dans la pièce. Il pausa Archir à ses pieds et Sam prit la main du petit garçon afin de retourner dans la chambre. Malheureusement ils n'auraient pu s'endormir dans les lits cette nuit, car la chambre était un massacre de plumes et de tissus. Archir courut vers le lit et regarda autour de lui, la chambre lui rappelait terriblement sa deuxième année en tant qu'Harry Potter quand Ginny Weasley avait saccagé sa chambre pour trouver le journal ... cette situation était assez similaire. Sauf, qu'au lieu d'une jeune fille s'étaient des hommes mauvais qui en étaient responsable. Au lieu d'un journal ensorcelé, c'était un anneau de pouvoir. Archir se retourna pour voir ses gardiens actuels tout en regardant craintivement chaque recoin de la chambre. Il alla vers eux et tira sur la main de Frodon.

"Frodon?" Demanda avec hésitation Archir. Il n'arrivait pas à identifier ce qu'il ressentait. Il se sentait terrifié, mais, en même temps, la compréhension de la situation ce trouvait à portée de main. Ces sentiments contradictoire ne l'aidait pas, certes il avait l'apparence d'un enfant de trois ans mais son esprit lui était celui d'un adolescent, il se sentait perdu, oui c'était le mot. Frodon regarda en bas et posa une main sur l'épaule d'Archir, l'attirant vers lui.

"Tout va bien Archir. C'est juste une frayeur, c'est tout." Dit Sam à voix basse. Grand-Pas les regarda curieusement avant de suggérer qu'ils prennent de repos. Il fallu quelques jours pour rassembler poneys et rations, mais furent bien aidé par Prosper pour le coût, ainsi ils furent bientôt sur la bonne voie pour atteindre Fondcombe. Grand-Pas avait placé Archir sur son cheval en face de lui, afin qu'il puisse garder un œil sur l'enfant. Un sentiment étrange de protection grandissait en lui petit à petit alors qu'il regardait le petit garçon sourire, jouer avec une sorte de peluche, ou encore s'endormir blotti contre sa poitrine.

Ce qui attira Grand-Pas était les cheveux noir qui tombait maintenant sur l'une des épaules de l'enfant et attachés avec une lanière de cuir. Il avait des yeux d'émeraude magnifique «était âgé de trois ans, vêtu d'un manteau vert émeraude que seul un magicien (Istari) porterait. Il était le seul enfant qui était né avec la pure magie et être totalement humain, qui de plus comprenait l'Elfique. Grand-Pas avait murmuré des paroles elfique à Archir une nuit quand il s'était porté volontaire pour surveiller l'enfant, et avait été choqué quand il reçu une réponse du tout-petit. Il avait déjà été surpris de voir qu'Archir pouvait parler assez bien pour quelqu'un de son âge. Ça devait être normal pour un enfant de Valar. Et pour ce qu'il était. Un Istari.

Ils continuèrent d'avancer jusqu'à prenant la direction du Mont Venteux, aussi connu sous le nom d'Amon Sûl. A la fin de la journée, ils s'arrêtèrent à un ruisseau qui descendait en serpentant des collines pour ce perdre dans des marécages et y établir leur campement. Lorsque les hobbits furent endormi, Grand-Pas installa Archir avec lui dans une couverture et l'enfant pu profiter des contes de la Terre du Milieu que lui conta le Rôdeur. Archir souriait de ce sourire céleste d'innocence que seuls les enfants avaient. De son côté Grand-Pas apprécia lui aussi le moment passé avec le petit Istari. Surtout que le sourire de ce petit était contagieux.

Un autre jour, durant leur marche, Sam se retrouva à cité quelque chose que Bilbon Sacquet avait chantée une fois. Grand-Pas les informa que l'histoire parlait de La chute de Gil-Galad dans une langue ancienne que Bilbon avait traduite. Il fut rapidement décidé qu'ils passeraient la nuit en haut d'Amon Sul où se trouvait un large cercle de pierre ancienne, à présent écroulées et couvertes de mauvaises herbes. Dans le centre du cercle, un *cairn de pierres brisées avait été entassé, noircies comme par le feu.

"Très triste et déprimant cet endroit. Pas d'eau ni abri, ni même Gandalf!" Soupira Merry, serrant la main d'un Archir très calme qui étudiait les roches avec intérêt.

"Peut-être que les gens ont fait des rituels ici», murmura Archir, il voulu avancer pour mieux voir mais Merry ne lui permit pas. Au lieu de cela, il fit la moue au hobbit qui accepta à contrecœur, mais qui remis Archir à Grand-Pas, celui-ci le prit à bras et se mit à genoux dans le cercle de pierre pour le montrer à Archir. Le petit Istari tendit la main.

«Il semble y avoir un trait, un point et trois traits. Qu'est-ce que cela signifie Grand-Pas?" Demanda Archir avec curiosité.

"Le trait de gauche pourrait être un G en rune, avec des branches minces, mais on ne peut pas savoir avec certitude. Les Rôdeurs se servent de runes, et ils viennent parfois ici. A mon avis, elles représentent G 3 et ce signe signifie que Gandalf est venu ici le 3 octobre, il y a trois jours. " Expliqua Grand-Pas, il posa Archir sur le sol. Archir regarda par-dessus son épaule.

"Qu'est-ce que c'est?" Demanda Archir avec de larges yeux émeraude. Il ressentait soudain une sensation d'effroi. Grand-Pas attrapa Archir et le cacha derrière le cercle en ruine, tirant les quatre Hobbits avec lui. Sortant de leur cachette à quelques lieux de là, les Cavaliers Noirs se dirigeaient vers eux.

"Les cavaliers voient-ils? Je veux dire, il semble qu'ils se servent d'avantage de leur nez que de leurs yeux." Murmura Merry.

"Ils ne voient pas comme nous le monde de la lumière, mais nos formes jettent dans leur esprit des ombres que seul détruit le soleil de midi, ils sentent le sang des êtres vivants, le désirant et le haïssant et puis aussi, l'anneau les attire" Chuchota Grand-Pas.

"Alors, comment puis-je faire pour qu'il ne vienne pas à moi, n'y a-t-il aucun moyen!" Demanda Frodon apeuré, serrant contre sa poitrine Archir. Le garçon le regarda avec confusion. Le groupe de six restèrent là, silencieux et vigilant, le dos tourné au feu, chacun guettant les ombres environnant.

Quand l'obscurité arriva, Grand-Pas ce mit à conté le chant que les elfes appelait Ann-thennath racontant la rencontre de Beren et Luthien. Les hobbits et Archir écoutèrent avec intérêt. Comme il leur parlait des elfes, Archir pu voir que le visage de l'homme s'illuminait de bonheur et de contentement tandis qu'il parlait. Alors qu'ils étaient assis près feu, ils estimaient que la présence obscur approchait alors Grand-Pas garda Archir enfouie dans ses bras et tira son épée. Les autres fixaient l'endroit plusieurs figures noires ce firent voir. Les Nazgûls.

La terreur de Pippin et Merry eurent raison d'eux et ils se jetèrent à plat sur le sol. Sam se serra au côté de Frodon. Archir cligna des yeux et remarqua à quel point Frodon semblait tenter de résister à quelque chose, l'anneau sans aucun doute. Mais pouvait-il résister à la tentation de l'anneau avec ces créatures à proximité? Archir eu du mal à sortir de l'emprise de Grand-Pas, mais l'homme ne fléchi pas et Archir du assisté impuissants à ce qui suivit, ça peur grandi quand l'anneau glissa sur au doigt de Frodon.

Il regarda les cavaliers entourer Frodon et il sentit ses entrailles se glacer quand il entendit un hurlement de douleur et que Frodon réapparu, couché au sol une lame plantée dans l'épaule et du sang coulant abondamment de la blessure. Archir cria et réussi enfin à courir vers son ami et gardien alors que Grand-Pas s'occupait du sort des quatre cavaliers à l'aide d'une torche enflammée.

"Frodon! Ne me quitte pas!" Pleura Archir, ses yeux écarquillés en réalisant l'horreur de la situation. Il secoua les épaules du Hobbit comme les autres ont recueilli environ. Grand-Pas ordonna aux autres de mener Frodon prêt du feu avant de s'éloigner rapidement le visage grave, disant qu'il allait revenir. Archir sentit ses yeux piquer et ne pouvait pas s'empêcher de hurler en voyant le visage pâle de Frodon.

"Shhh ... du calme Archir, Frodon ira mieux quand tu te réveillera. Dors, tu a besoin de repos après une telle frayeur, tu es encore ci jeune." Murmura Merry au petit garçon, l'attirant à lui et frottant son dos pour le rassurer. Archir eut un hoquet et commença à se sentir somnolent avant de bel et bien s'endormir, se trouvant partiellement dans les bras de Merry alors que la nuit avançait.

A suivre…

Note de l'auteur: Pour commencer une explication simple, Harry est maintenant un enfant de trois ans avec les émotions et les pensées qui vont avec.Il peut encore partiellement penser comme avant, il évoluera comme un enfant de cet âge mais avec une sage et une connaissance et des pouvoirs étonnant pour un enfant de 3ans. Cadeau des Valars.

*L'accula (Acculer) : Amener à un lieu duquel on ne peu s'échapper.

*Exhortant (exhorter) : Encourager, inciter par les paroles.

*Cairn : Un cairn est un amas artificiel de pierres. On les trouve la plupart du temps sur les reliefs, les tourbières ou au sommet des montagnes.

_________________
Chacun de mes jours ce déroule à présent,
sur un chemin rouge de sang.
La partie est lancée,
alors si tu tiens à la vie,
prend garde à toi ou tu seras victime de ma philosophie!


Alias: Bellalice Thompson Mds lvl 105  
                Jeune Laura Capitaine lvl 105
                 Habachira LeSadique Chasseur lvl 91
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Crossover SDA/HP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Super Mario Bros. Crossover
» Crossover CGuignol - Nat - Amiral_Popov
» Le crossover de vos rêves !
» crossover Seigneur des anneaux/bronzes font du ski
» Crossover SDA/HP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: FANFICTIONS
-
Sauter vers: