Les Pilleurs de l'Ombre
Bienvenue sur le forum des Pilleurs de l'Ombre !

Les Pilleurs de l'ombre est une confrérie présente sur le Seigneur des anneaux Online, sur le Serveur Sirannon.

Envie de rejoindre notre confrérie ? Venez vous vous inscrire dans DEMANDE DE RECRUTEMENT.

Inscrivez vous avec votre nom de personnage principal.


Chaque être a sa destinée propre. Le seul impératif est de la suivre et de l'accepter, où qu'elle mène.

Même parmi les Ombres.

(adoptez adblock plus pour ne plus être géné par la pub )


 

Partagez | 
 

 Les récits d'Alcala - partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
chercheur/chercheuse de trésors
Messages : 491
MessageSujet: Les récits d'Alcala - partie 3   Mar 6 Jan - 13:59

Le festival de Yule était arrivé et Alcala s’y rendit avec précipitation. Elle aimait beaucoup la saison de l’hiver, ainsi que sa complète opposée, l’été. Elle aimait particulièrement se laisser tomber à la renverse dans la poudreuse et faire aller ses bras et ses jambes pour faire une forme d’ange dans la neige. De même, elle aimait beaucoup la neige et se balader dans les flocons scintillants qui tombaient doucement du ciel bleu.
A l’occasion du festival de Yule, Alcala était vêtue d’une belle robe rouge sang et d’un chapeau noir d’où sortait une somptueuse plume, rouge elle aussi. Pas de chaussure aux pieds, bien évidemment et elle avait décidé de ne pas se munir d’une cape pour cette année. En revanche, son arc ne quittait pas son dos, pas plus que ses flèches.

Après être arrivé à Hibernaville, Alcala se jeta corps et âme dans les différentes activités proposées par les organisateurs du festival, terminant par le théâtre où elle assista à une représentation médiocre, reconstitution de faible qualité de la disparition de Bilbo Sacquet lors de son 11ème anniversaire.

A plusieurs reprises, elle se sentit observée, voire suivie et elle se retourna plus d’une fois pour voir qui se trouvait derrière elle. Mais personne ne semblait la suivre ni s’intéresser particulièrement à elle. Elle décida alors de ne plus se soucier de cela et reprit ses activités dans de grande émulsions de joie. La Hobbite croisa bon nombre de de ses confrères et consœurs, et elle y retrouva sa mère, Prymm, avec qui elle partagea un bon repas accompagné d’une bonne pinte.

De retour à ses activités, Alcala partit dans Grincebois pour récolter du bois et, une fois de plus, elle se sentit observée… Elle surprit des bruits étranges tout autour d’elle, des brindilles qui craquent, de la glace qui se brise, de la neige tombant en petits paquets des hauteurs. Cela semblait venir de partout à la fois et de nulle part ! Elle tourna sur elle-même, ne sachant où regarder, où chercher… Une légère brume évanescente descendit des montagnes et entoura les arbres de Grincebois. Alcala en était sûre à présent, quelqu’un la suivait depuis tout ce temps. Profitant de la brume et de la neige soulevée par une légère brise, elle utilisa toutes ses capacités pour se rendre invisible et partit se percher sur les hauteurs surplombant le petit bois observa et attendit.
C’est alors qu’elle vit une silhouette passer furtivement au cœur de Grincebois. Mais le vent avait redoublé d’intensité à ce moment-là et elle ne put distinguer le moindre visage. Tout ce qu’elle vit était une ravissante cape blanche qui voletait doucement dans le vent froid.
Alcala voulut se pencher vers l’avant pour tenter de mieux voir, mais son promontoire de neige céda alors et Alcala tomba le long de la pente enneigée. Elle dégringola à toute vitesse dans la neige qui lui fouettait le visage et rentrait dans ses vêtements. Elle termina sa chute la tête la première dans la neige et s’enfonça jusqu’à la taille dans la poudreuse. Seules ses jambes dépassaient encore et, heureusement, sa robe ne s’était pas rabaissée… Une vraie situation comique qui aurait certainement fait rire sa mère à gorge déployée. Elle imaginait bien aussi Riddor se tordre de rire s’il la voyait dans cet état. Elle savait que le rôdeur aurait d’abord bien rit d’elle avant de proposer de l’aider à se sortir de là.
Dans sa chute, elle avait touché son « poursuivant » et elle se dégagea rapidement de sa situation précaire pour voir s’il était toujours là. Sait-on jamais qu’elle l’ait bousculé. Quand elle réussit à se sortir de la neige, son visage était devenu aussi rouge que sa robe et la jeune Hobbite regarda en tous sens pour s’assurer que personne ne l’avait vue. Heureusement, personne n’était là pour la voir, pas même la silhouette qu’elle avait vue auparavant.

Alcala se débarrassa de la neige qui se trouvait sur ses vêtements avant de s’attaquer à celle qui se trouvait dessous… Gênée, elle ne cessait de faire aller sa tête en toutes directions, toujours pour s’assurer que personne ne pouvait la voir ! Et c’est alors qu’elle les vit ! Des traces de pas ! Lourdes à ce qu’elle pouvait voir, ce qui ne lui laissait que deux options d’identifications : un Nain ou un Homme ! Se souvenant que la silhouette qu’elle avait vue était plus grande que ce que ne pouvait être un Nain, ce ne pouvait donc être qu’un membre de la race des Homme, que ce soit un homme ou une femme.
Les empruntes se dirigeaient vers Hibernaville et la chasseresse les suivit jusqu’aux portes de la ville où se tenait le festival. Une fois à l’intérieur des murs, les empruntes se mêlaient à des centaines d’autres et Alcala ne fut plus capable de les discernées.

Elle arriva sur la place principale d’Hibernaville et grimpa sur le petit muret sur lequel se trouve deux grandes statues de cygnes argentés et luisants et observa les passants. La neige recommença alors à tomber doucement en légers flocons blancs et brillants. Alcala ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel afin de regarder ce spectacle dont elle ne se lassait jamais et étendit ses bras pour récolter les fines particules de neige sur ses mains, les yeux clos.
La jeune Hobbite était belle à voir à se tenir dans les flocons tombants avec sa robe rouge sang qui contrastait avec les ambiances colorées bleues, blanches et argentées du festival. Puis elle sentit une sensation différente sur sa peau. Quelque chose de tout aussi doux venait d’effleurer sa peau, mais de moins froid. Alcala ouvrit ses yeux et constata que des pétales de fleurs blanches tombaient avec les flocons et d’un geste vif, se retourna !

Quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’un homme se tenait à côté d’elle, un genou à terre avec une main appuyée dessus, les yeux levée vers ceux d’Alcala avec une lueur bienveillante. Elle le reconnut immédiatement et fut soulagée de voir qu’elle connaissait cet homme. Deorolm, un maître du savoir réputé et très puissant appartenant lui-aussi aux Pilleurs de l’Ombre.
Avant même qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, Deorolm lui souffla des mots doux pendant près d’une minute et Alcala tomba instantanément sous son charme.

Jamais personne ne lui avait dit des paroles aussi douces et elle ne sut quoi répondre dans un premier temps.
C’est alors que débuta une charmante histoire de cœur entre la jeune Hobbit et l’Homme. Ils ne payaient pas de mine aux yeux de la plupart des gens qu’ils croisaient. Une Hobbit et un Homme ensemble était un spectacle rarement vu. Mais la mixité était de mise dans la famille d’Alcala, après tout, son grand-père est un Nain.

Alcala eut du mal à se livrer entièrement à Deorolm au début, ayant souvent été déçue par le passé et sa confiance ayant été plus d’une fois mise à l’épreuve négativement. Mais le maître du savoir, sut trouver les mots justes au fil du temps pour peu à peu réussir à mettre Alcala à l’aise.
Et elle se sentait divinement bien aux côtés de son compagnon. Il avait réussi avec succès à faire à nouveau croire Alcala en l’amour, un sentiment qu’elle n’avait plus éprouvé depuis longtemps, si ce n’est pour ses parents et son amie Ylanai, et un sentiment qu’elle ne pensait jamais plus éprouver.

Quoi qu’il en soit, Alcala est à présent heureuse aux côtés de Deorolm et ils s’apportent du réconfort et de l’amour mutuellement.

Mais ils devront malheureusement bien vite être séparés car d’importantes missions les attendent l’un et l’autre, qui les enverront à des coins différents du monde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 3   Mer 7 Jan - 17:01

Oulalala !!!! Je ne peux pas laisser ça la moi dis donc !!! Non mais oh ma fille dans les bras d'un homme, ça va pas non ! Evil or Very Mad
Tu vas voir ta mère ne va pas rire à gorge déployée ce coup-ci ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
avatar
cambrioleur/euse débutant/e
Messages : 157
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 3   Mar 17 Fév - 2:27

Héhé, sacré lover ce Déorolm, on se demande qui lui a tout appris Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les récits d'Alcala - partie 3   Ven 20 Fév - 21:43

Euh... l'encourage pas toi hein !!!
Sinon je te boude !
Revenir en haut Aller en bas
 
Les récits d'Alcala - partie 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» partie supprimé!
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pilleurs de l'Ombre :: 
Role - Play et artistes
 :: BACKGROUND DES PERSONNAGES
-
Sauter vers: